Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jesta Hillmann raconte son accouchement particulier et express en détails

9 photos
Voir 9 photos
La candidate de "Mamans & Célèbres" est devenue maman pour la deuxième fois, le 11 février. Quatre jours plus tard, Jesta Hillmann a raconté son deuxième accouchement en détails à ses abonnés, en story Instagram.

Le 11 février 2021 est une date qui restera à jamais gravée dans la mémoire de Jesta Hillmann. Ce jour-là, son époux Benoît Assadi et elle ont accueilli leur deuxième enfant. Curieux, ses abonnés ont souhaité savoir comment s'était déroulé son accouchement. La finaliste de Koh-Lanta, l'île aux trésors (2016, sur TF1) a donc pris le temps de leur répondre lundi 15 février, en story Instagram.

On peut dire que pour son fils Juliann (19 mois), Jesta n'a pas vécu un accouchement de rêve. Tout d'abord, elle a été déclenchée. Elle a en plus fait une hémorragie, suivie d'un malaise, une fois son fils né. Fort heureusement, la naissance d'Adriann s'est passée autrement. Alors qu'elle craignait un déclenchement, la jeune femme a vite compris que cela se passerait autrement. "Pendant qu'on regardait Top Chef je ressentais quelque chose qui n'était pas agréable. Je ne comprenais pas trop ce que je ressentais. (...) Je me refusais d'y croire car je ne voulais pas avoir de faux espoirs. Ca s'est intensifié et je lui ai dit que si je le ressentais encore dix fois, on allait à la maternité.(...) Pour moi ce n'était pas des contractions de travail, et puis parfois c'était espacé de vingt minutes alors j'hésitais", a-t-elle tout d'abord confié.

Persuadé que c'était le moment, Benoît l'a convaincue de se rendre à la maternité. Jesta a donc fait un monitoring, pour vérifier comment réagissait le coeur du bébé aux contractions, et la sage-femme a regardé son col. La future maman était toujours à 2 mais elle est tout de même restée en salle de pré-accouchement. La candidate de Mamans & Célèbres a fini par s'endormir de 3h30 à 6h30, ses contractions s'étant calmées. Et au réveil, elle a commencé à avoir de "vraies contractions douloureuses". La sage-femme lui a confirmé que le travail avait commencé car elle était à 4. On lui a donc mis la péridurale au "moment parfait" car elle n'a eu que quelques contractions douloureuses et a assuré que c'était gérable. "Le temps que la péridurale fasse effet, on a revérifié mon col, environ deux après que j'étais à 4. Là on me dit que j'étais à 10 et que d'ici trente minutes j'allais rencontrer mon bébé. Avec Benoît on était choqués. C'est allé tellement vite, on n'a rien vu venir. Il n'y a pas eu de douleurs, de souffrances. Tout s'est fait naturellement", a-t-elle poursuivi.

Un accouchement magique pour Jesta

Après que sa poche des eaux a été percée, son fils était déjà engagé pour sortir. "J'ai demandé à faire un accouchement sur le côté. (...) Ca a été très rapide. Je sentais tout mais sans aucune douleur. C'est quelque chose que je n'avais pas vécu pour Juliann, j'étais anesthésiée à 100% et c'est dommage car ce n'est pas la même chose. Et le Saint Graal, je n'ai eu aucune déchirure ou épisiotomie", a raconté Jesta. Elle a donc eu le droit à un accouchement dans la "douceur et la sérénité". "J'ai remercié mon fils de m'avoir fait vivre ça parce que c'était incroyable", a-t-elle précisé.

En plus d'avoir précisé que Juliann et Adriann se ressemblaient comme deux gouttes d'eau, à quelques détails près, Jesta a expliqué que son deuxième bébé était un enfant zen. Et elle est persuadée que son accouchement y est pour beaucoup. "Les premiers mois de Juliann, jusqu'à 3-4 mois c'était vraiment très difficile. Je ne vous disais pas tout sur les réseaux sociaux mais c'était très dur. Je pleurais tous les jours. Je suis persuadée que l'accouchement à joué là-dessus. Les derniers moments où il était dans mon ventre, j'étais en souffrance absolue", a-t-elle conclu.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image