Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

JO, du rififi chez les nageuses françaises : "On ne partirait pas en vacances ensemble"

Par Alexis Gilquin Rédacteur
Jouer la comédie, c'est son truc depuis l'enfance. Après un début de carrière prometteur au sein de la troupe de théâtre amateur de Bormes-les-Mimosas, il décide finalement de tout plaquer pour devenir journaliste people, le métier dont ses parents rêvaient pour lui depuis toujours. Comme quoi, tout peut arriver !
10 photos
Elles se disputent les médailles et se disputent également en coulisse. Charlotte Bonnet et Marie Wattel se sont confiées au "Parisien" sur les rapports loin d'être cordiaux entre les nageuses françaises, qui vont pourtant devoir travailler en équipe sur certaines épreuves.

Drôle d'ambiance entre les nageuses françaises en lice pour les Jeux olympiques de Tokyo. Plusieurs championnes se sont confiées à nos confrères du Parisien sur leurs rapports compliqués. Charlotte Bonnet, Margaux Fabre, Béryl Gastaldello et Anouchka Martin vont nager en équipe pour décrocher l'or mais en coulisses, les quatre sportives ne sont pas vraiment les meilleures amies du monde. Même son de cloches pour les autres nageuses françaises en compétition.

Elles ne s'en cachent pas ! D'après Charlotte Bonnet, l'ambiance n'est pas franchement à la rigolade dans l'équipe : "C'est vrai, on ne partirait pas en vacances ensemble... On est toutes différentes avec des caractères opposés. C'est compliqué mais on a déjà su mettre ça de côté (...) On se respecte, je pense, j'ai envie qu'il y ait de la politesse parce que le minimum c'est de ne pas se taper sur la tête. Après, il y a des moments où c'est très très difficile car la concurrence peut dépasser ce stade-là".

D'après la nageuse de 26 ans, la situation était déjà particulièrement éprouvante fin 2020 à Saint-Raphaël lors des championnats de France en grand bassin, qui permettaient aux sportifs de se qualifier pour les Jeux : "Quand on est en chambre d'appel, c'est compliqué, lâche la Niçoise. On ne se parle pas, on ne se dit pas bonjour, on ne s'encourage pas. Il est hors de question que tu laisses ta place. C'est sans doute pareil chez les Américaines mais nous, on est un peu dans l'extrême".

Une ambiance à couteaux tirés confirmée par Marie Wattel, qui participera en solo au 50 m, 100 m, 100 m papillon, 4x100 m et qui avoue "de petites disputes" entre les nageuses. La natation sera à l'honneur à Tokyo ce samedi 24 juillet 2021, avec notamment le relais 4 x 100 m nage libre (Charlotte Bonnet, Margaux Fabre, Béryl Gastaldello et Anouchka Martin), le 400 m quatre nages messieurs (Léon Marchand), le 100 m papillon dames (Marie Watte, le 400 m messieurs (David Aubry), le 400 m quatre nages dames (Fantine Lesaffre) et le 100 m brasse messieurs (Théo Bussière).

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image