Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Johnny Depp : "Si quelqu'un harcèle mes enfants, je le détruirai"

Johnny Depp : "Si quelqu'un harcèle mes enfants, je le détruirai"
Par Christopher R.
Johnny Depp sur le tapis rouge de l'avant-première du film Mortdecai, le 18 janvier 2015 à Berlin.
22 photos
Lancer le diaporama
Johnny Depp sur le tapis rouge de l'avant-première du film Mortdecai, le 18 janvier 2015 à Berlin.
Star de cinéma, artiste rockeur dans l'âme, Johnny Depp est avant tout un papa poule. La preuve...

Johnny Depp est probablement l'un des acteurs les plus cool qu'Hollywood ait connu. Connu pour sa générosité et sa franche sympathie, la star a pourtant un point sensible : ses enfants. Papa de Lily-Rose et Jack (fruit de son idylle avec Vanessa Paradis), Johnny Depp est un père très, très protecteur. C'est en tout cas ce qu'il a laissé croire en conférence de presse à Toronto où il défendait son film Strictly Criminal. "Si jamais quelqu'un harcèle mes enfants, et qu'ils n'osent pas détruire ce petit morveux... Je le détruirais moi-même". Une certaine violence que le comédien semble avoir hérité de son éducation à la campagne. "Je me souviens quand j'étais tout petit, je devais avoir six ans pas plus, il y avait un enfant terrible à l'école qui me harcelait. J'en ai parlé à ma mère qui m'a conseillé de le frapper avec une brique et de le mettre hors-jeu", confie-t-il.

Après Toronto où il a enchaîné deux tapis rouges (l'un pour soutenir son épouse Amber Heard pour The Danish Girl, un autre pour défendre Strictly Criminal), l'acteur américain de 52 ans a ensuite filé vers la Californie où l'attendait les membres de son nouveau groupe de rock. Car oui, Johnny Depp est un amoureux de musique, et plutôt que d'offrir quelques apparitions furtives pour ses potes Marilyn Manson et Alice Cooper, il a fini par monter un supergroupe avec quelques grands noms du rock.

Baptisé The Hollywood Vampires (en hommage à un célèbre club où se croisaient de nombreuses rockstars dans les années 70'), ce groupe voit Johnny Depp évoluer aux côtés d'Alice Cooper et de Joe Perry (guitariste d'Aerosmith). Le 16 septembre, la formation donnait son premier concert à la célèbre adresse du Roxy à Los Angeles. Bien évidemment, premier fan de son homme, Amber Heard était de la partie parmi les happy few qui ont pu assister à cette belle réunion rock'n'roll. Dehors, après le concert, les fans étaient nombreux pour acclamer Johnny Depp qui a signé quelques autographes, avant de rejoindre sa belle dans une voiture aux vitres teintées.

Sur scène, Depp et ses comparses ont défendu leur premier album studio, entre créations originales et reprises (Led Zeppelin, The Who...). Guitare à la main, Johnny Depp s'est donné aux côtés de son idole Alice Cooper, rendant notamment hommage au regretté Christopher Lee au travers d'un titre, The Last Vampire, une pièce écrite et narrée par le célèbre comédien décédé en juin dernier.

Quelques jours avant, c'est à Wes Craven, autre artiste-clé dans la vie de la star américaine, qu'il rendait hommage. Il faut dire que le cinéaste de l'horreur avait donné au jeune acteur d'alors son premier rôle dans le cultissime Les Griffes de la Nuit. "Wes Craven est celui qui m'a permis de commencer et, de mon point de vue, pour aucune raison en particulier. J'avais lu des scènes avec sa fille quand j'ai auditionné pour le rôle. À l'époque, j'étais musicien, je n'étais pas vraiment acteur. Ce n'était pas quelque chose qui me tenait particulièrement à coeur. Mais Wes était assez courageux pour me donner le rôle en se basant uniquement sur les impressions de sa fille [...] C'était un homme vraiment bon. Donc, repose en paix, vieux Wes", a déclaré le comédien à Toronto.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image