Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kate Middleton et William : Au pied du mur, ils se font ''rideau-culiser'' !

25 photos
Lancer le diaporama
Kate Middleton et le prince William désemparés face à un rideau au mémorial de l'ancienne base Wigram de l'Armée de l'Air néo-zélandaise, le 14 avril 2014 à Christchurch, au 8e jour de leur tournée officielle en Nouvelle-Zélande.

Le duc et la duchesse de Cambridge, qui ont fait le plein de sensations fortes ces derniers jours en Nouvelle-Zélande, ont eu lundi 14 avril 2014 l'occasion de "tester leurs capacités de coordination" à Christchurch. C'est ce que le prince William a lui-même souligné, sur le ton de la plaisanterie, au moment d'inaugurer avec son épouse Kate l'espace visiteurs des Jardins botaniques, qui ont survécu aux tremblements de terre meurtriers de 2011 et sont devenus un symbole de la force de la ville et de ses habitants.

Partageant une paire de ciseaux - chose qui, il faut bien l'admettre, semble loin d'être évidente -, Kate Middleton et son époux sont parvenus, non sans une certaine grâce, à couper conjointement le magnifique ruban de fleurs que la duchesse, notoirement adepte de l'art du jardin, avait dit trouver "si mignon". Mais si William avait détendu l'atmosphère en blaguant - une véritable habitude !-, il y avait peut-être un sous-entendu derrière : car, quelques minutes plus tôt, le couple adulé ne s'en était pas tiré à si bon compte...

Au commencement de ce huitième jour de leur tournée officielle en Nouvelle-Zélande (qui se poursuivra en Australie à partir de mercredi soir), le duc et la duchesse de Cambridge, superbe dans l'ensemble rouge vif Luisa Spagnoli qu'elle portait en février 2011 pour leur retour à l'Université de St Andrews, s'arrêtaient un moment au mémorial érigé sur le site de l'ancienne base de l'Armée de l'Air néo-zélandaise Wigram, aujourd'hui transformée en musée. Comme à Cambridge, ils y déposaient chacun une rose rouge sur la tombe du soldat inconnu, en souvenir du tribut humain payé par la Nouvelle-Zélande lors des deux guerres mondiales. En silence, ils se sont recueillis devant le mur du mémorial. Puis les choses se sont corsées lorsqu'il a fallu inaugurer une nouvelle plaque commémorative qui y avait été ajoutée...

Tout était fin prêt pour le geste décisif. Un épais rideau bleu marine ridiculement petit et installé à hauteur d'épaule au moyen d'une banale tringle en bois n'attendait plus que d'être écarté pour révéler l'inscription. Mais comment faire, sans mode d'emploi ? Comment donc tirer un rideau ? William et Kate ont bien trouvé une cordelette, tirant chacun de son côté en pensant sans doute que le voile se séparerait en deux pans, mais... rien ! Un peu désemparés, échangeant un bref regard incrédule, il leur aura fallu le renfort providentiel d'un assesseur pour mettre fin à ce moment de flottement assez drôle en dépit du contexte : promptement, le sauveur s'avançait et... empoignait directement le rideau pour faire coulisser les anneaux et le tissu d'un côté, comme l'ont bien observé, en vidéo, nos confrères belges de 7 sur 7. Mission accomplie, dans la douleur !

C'est avec beaucoup plus d'aisance que le duc et la duchesse, après une étape à l'Hôtel de Ville de Christchurch pour les cérémonies de bienvenue, ont déposé des pierres dans un réceptacle à la mémoire des victimes des séismes de 2011. Et s'ils se sont un peu pris les pieds dans le tapis en matière de rideau, Kate et William ont fait étalage d'un solide bagage technique dans d'autres domaines, notamment pour les disciplines sportives. Heureusement qu'ils se sont rencontrés à la fac et non sur le plateau de Y a qu'la vérité qui compte, faute de quoi ils seraient repartis dos à dos !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel