Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Kate Middleton exaspérée d'être comparée à Meghan Markle, "une corde sensible"

Kate Middleton exaspérée d'être comparée à Meghan Markle, "une corde sensible"
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Catherine (Kate) Middleton, duchesse de Cambridge, Meghan Markle, duchesse de Sussex, et Pippa Middleton dans les tribunes lors de la finale femme de Wimbledon "Serena Williams - Simona Halep (2/6 - 2/6) à Londres, le 13 juillet 2019.
21 photos
Lancer le diaporama
Catherine (Kate) Middleton, duchesse de Cambridge, Meghan Markle, duchesse de Sussex, et Pippa Middleton dans les tribunes lors de la finale femme de Wimbledon "Serena Williams - Simona Halep (2/6 - 2/6) à Londres, le 13 juillet 2019.
Depuis la fin mai et la publication de la dernière édition du magazine anglais "Tatler", Kate Middleton voit rouge. Critiquée et une fois encore montée contre sa belle-soeur Meghan Markle, la duchesse de Cambridge est prête à lancer des poursuites judiciaires.

Rares sont les fois où le prince William et Kate Middleton prennent la peine de répondre aux rumeurs les concernant dans les tabloïds... Mais lorsque Tatler, le magazine préféré de l'élite anglaise, dresse un long portrait peu flatteur de la duchesse dans son édition spéciale de juillet/août 2020, le couple sort les griffes. Les Cambridge seraient d'autant plus contrariés que l'article évoque une fois de plus leur supposée rivalité avec le prince Harry et Meghan Markle.

"Le récit de la dispute entre William et Kate avec Harry et Meghan touche une corde sensible, a commenté l'expert royal Duncan Larcombe à New magazine. William et Kate aimeraient que cesse la constante comparaison entre Kate et Meghan, où Kate est presque utilisée tel un bâton pour battre Meghan. Nous savons que William et Kate sont très sensibles au sujet des comparaisons avec Meghan."

En plus d'évoquer la dispute présumée de la duchesse de Cambridge avec Meghan Markle juste avant son mariage avec Harry en mai 2018, l'article intitulé Catherine The Great [Catherine, la Grande, NDLR] affirme que Kate Middleton serait "épuisée" par la charge de travail supplémentaire qu'a impliquée le Megxit et le départ des Sussex de la monarchie en début d'année. Le portrait critique également sa silhouette jugée trop filiforme et l'attitude de sa mère Carole Middleton, qui serait snob et intéressée.

Au lendemain de la publication du magazine, le 25 mai, le palais de Kensington a publié un rare communiqué dans lequel il dément les dires de Tatler : "Cette histoire contient une série d'inexactitudes et de fausses déclarations qui n'ont pas été présentées au palais de Kensington avant publication." Ce à quoi son rédacteur en chef Richard Dennen, vieil ami de Kate Middleton, a répliqué dans la foulée : "Le palais de Kensington savait qu'on préparait 'Catherine The Great' depuis des mois et nous lui avons demandé de travailler avec nous. Le fait qu'il nie l'avoir su est catégoriquement faux."

Les avocats des Cambridge ont ensuite envoyé des courriers à Tatler, menaçant de poursuites judiciaires s'il refuse de retirer l'article de son site internet. "S'ils sont prêts à lancer cette action en justice, cela indique clairement qu'ils ne tolèrent plus ces comparaisons ou que l'histoire est fausse, a ajouté Duncan Larcombe. C'est presque comme s'ils voulaient établir une limite (...). Ils ont engagé des poursuites judiciaires contre des publications avant, mais on peut compter les batailles juridiques sur une main. C'est une démarche inhabituelle."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image