Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kev Adams a-t-il organisé une soirée clandestine dans un 5 étoiles ? Lourds soupçons...

16 photos
Voir 16 photos
Kev Adams a-t-il organisé une soirée clandestine dans un 5 étoiles ? Lourds soupçons...
En principe, les rassemblements sont limités à 6 personnes. Kev Adams, lui, en aurait réuni une dizaine lors d'une fête clandestine dans un prestigieux hôtel cinq étoiles à Paris...

Kev Adams ferait partie des millions de Français frustrés par les restrictions instaurées par le gouvernement pour empêcher la propagation de la Covid-19. À la différence de beaucoup d'autres, il aurait usé de son influence pour les contourner. L'humoriste et comédien de 29 ans est soupçonné d'avoir organisé une soirée dans un prestigieux hôtel parisien...

L'info est signée Mediapart. Vendredi 14 mai 2021, le site a publié une enquête sur les agissements de différents palaces parisiens reconvertis en restaurants clandestins. Kev Adams ferait partie des clients privilégiés qui contournent la fermeture des restaurants et des lieux de réceptions. Le 20 février dernier, l'humoriste aurait organisé un repas suivi d'une soirée privée au Fauchon, un hôtel cinq étoiles situé au 4, Boulevard Malesherbes, dans le 8e arrondissement de Paris. Une dizaine de personnes aurait assisté à la fête illégale. À ce jour, les rassemblements sont toujours limités à 6.

En principe, seuls les room services du Fauchon et des autres établissements mis en cause peuvent continuer à servir, pour les clients logeant sur place. En réalité, des personnes y réservent des chambres et les transforment en restaurants ou salles de fêtes pour organiser des déjeuners, des dîners ou des cocktails. Des employés de ces grands hôtels se sont exprimés auprès de Mediapart. "C'est insupportable de voir que des personnes, parce qu'elles ont l'argent et les bons contacts, peuvent continuer à faire ce que tout le reste de la population n'a pas le droit de faire", a déclaré l'un d'eux.

Kev Adams n'est pas la première personnalité soupçonné de contourner le décret de limitation des rassemblements. Avant lui, Pierre-Jean Chalençon organisait des soirées au Palais Vivienne, situé au 36, rue Vivienne, dans le 2e arrondissement. Pour sa défense, le mondain interpellé et placé en gardé à vue a d'abord plaidé le "poisson d'avril", puis sous-entendu qu'il avait pensé au suicide après la révélation de ces agissements.

Kev Adams, lui, n'a pas encore réagi. L'acteur, qui reste présumé innocent dans cette affaire, a récemment retrouvé les sensations de la scène en co-animant un spectacle diffusé en livestream avec Camille Lellouche.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image