Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kev Adams, malmené à l'adolescence : Le surnom gênant qu'on lui donnait...

9 photos
Lancer le diaporama
A l'adolescence, Kev Adams a développé l'humour comme arme pour affronter les moqueries de ses camarades...

Actuellement en plein marathon promo pour la comédie Les Nouvelles Aventures d'Aladin, en salles le mercredi 14 octobre, Kev Adams s'offrait, après une avant-première triomphale au Grand Rex, le JT de Laurent Delahousse, dimanche 11 octobre.

Au cours de son entretien avec le journaliste, Kev Adams a délivré un message d'encouragement aux jeunes qui souhaitent aller au bout de leurs rêves et a rappelé l'importance de la valeur travail. Pour Kev, le succès foudroyant dont il jouit depuis cinq ans est une belle revanche sur la vie. L'humour a toujours été un bouclier face aux attaques. Une arme qu'il a développée durant son adolescence, période charnière dans la vie d'un individu. "Le pouvoir de faire rire est né un peu à mon insu. Quand j'étais jeune, j'avais beaucoup de boutons sur le visage. Tellement qu'on ne voyait plus ma peau. C'était assez difficile. J'avais aussi un appareil dentaire avec seulement trois bagues. Du coup, les gens m'appelaient 'Trident' à l'école. Forcément, tout ça a fait que je ne pouvais pas trop compter sur mon physique, donc je me suis réfugié dans l'humour", raconte-t-il, amusé.

Mon prochain film traitera du cancer chez les enfants.

Ce qui n'était au départ qu'une arme pour plus facilement affronter le monde est aujourd'hui une case dans laquelle il se sent un peu à l'étroit. Comme il l'explique au micro de Laurent Delahousse, il n'a pas été évident pour lui de convaincre des producteurs de lui faire confiance dans un registre plus sombre. "Aujourd'hui, en France, on aime bien mettre les artistes dans des cases. On m'a souvent mis dans la case de l'humoriste adolescent qui fait rire les adolescents. Aujourd'hui, j'ai envie de nouveaux défis. J'ai envie de me servir de ma notoriété pour défendre des causes qui me tiennent à coeur. Le prochain film traite d'un sujet qui est lourd : le cancer chez les enfants. J'ai eu envie de traiter ce sujet parce que j'ai été rendre visite à des enfants dans les hôpitaux de France au fil des tournées. Et j'avais envie de mettre en lumière ces enfants qui sont, pour moi, de véritables héros", explique Kev Adams. Saura-t-il convaincre en tant que comédien dans un registre plus sérieux ?

Joachim Ohnona

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel