Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laure Manaudou s'ouvre enfin : 'Je pleurais dans mes lunettes'

Laure Manaudou a renoué avec la victoire et a serré le poing lors de son retour à la compétition au meeting d'Athens, aux Etats-Unis (14-17 juillet 2011) : elle est plus que jamais prête pour la bagarre olympique.
8 photos
Lancer le diaporama
Laure Manaudou a renoué avec la victoire et a serré le poing lors de son retour à la compétition au meeting d'Athens, aux Etats-Unis (14-17 juillet 2011) : elle est plus que jamais prête pour la bagarre olympique.

"On a reconnu la championne", résume éloquemment l'envoyé spécial du quotidien L'Equipe qui a vu triompher deux fois Laure Manaudou à Athens (Georgie, Etats-Unis) pour son retour à la compétition , deux ans et demi après son dernier exercice officiel (au meeting de La Réunion, en décembre 2008).

De manière très compréhensible, c'est là-bas, loin de la pression médiatique de la France, que Laure Manaudou avait choisi de mettre à l'épreuve sa forme du moment, dix mois après son retour à l'entraînement et à huit mois des qualifications pour les Jeux Olympiques de Londres, et quelques jours seulement après expiration du délai de carence de 9 mois imposé par la Fédération Internationale de Natation (Fina) pour un retour en compétition.

Dès sa première apparition en séries dans le meeting d'Athens, la température était bonne. Un bon présage, et la suite fut effectivement enthousiasmante : dès son entrée en matière sur 50m nage libre jeudi, Laure Manaudou, 24 ans, a affiché la nouvelle donne : deuxième à trois centièmes de la gagnante, elle a établi son record personnel (26"12). Vendredi, elle renouait avec la victoire en triomphant sur 200m nage libre, avec un chrono honorable (1'59''30). Pas encore dans les minima pour les JO, mais pas si loin. Le chrono, elle l'a en revanche affolé le même jour sur 100m dos, se classant deuxième en 1'01''12 (soit à un peu moins de 2 secondes de son vieux record personnel, mais surtout plus rapide que le temps qui a permis à Alexiane Castel de devenir championne de France cette année).

Pas question d'en rester là : sur sa bonne lancée, Laure Manaudou s'est offert durant le week-end un nouveau succès, dominant les débats sur 200m dos (distance sur laquelle elle avait obtenu ses deux derniers titres, national et continental) en 2'10"20, à quelques quatre secondes de son record de France mais deux secondes plus rapide que son mauvais chrono à Pékin 2008. Intéressant... et pourtant, la championne a failli craquer. Lequipe.fr raconte : "la matinée avait été dure : pas de sensations, des chronos moyens et une forte envie d'abandonner, pour rentrer en France le plus tôt possible. Mais son entraîneur ne l'a pas laissée baisser les bras. Il a décidé qu'elle se passerait de la finale du 100m nage libre pour se concentrer sur le dos." Une victoire certes, mais une victoire sur elle-même aussi : au sortir du bassin après cette course, Laure Manaudou serrait le poing, un geste de battante qu'on ne l'a plus vue faire depuis des années...

Non seulement elle est prête à se battre pour se qualifier pour les Jeux Olympiques, qu'elle aspire à disputer en famille avec son compagnon Frédérick Bousquet et son frère Florent Manaudou, mais elle est aussi finalement largement dans les temps. Après le 200m dos, son coach américain, Brett Hawke, qui entraîne depuis près d'une décade Fred bousquet à Auburn (Alabama), tenait un discours du type bis repetita de ce qu'il avait déclaré vendredi : "Elle m'a vraiment impressionnée ce soir, a confié Hawke. Si elle avait fait 2'13", on aurait été contents mais là on ne s'y attendait pas. Si elle veut passer la vitesse supérieure, elle y arrivera. Elle est prête pour la bagarre olympique."

"Les premiers mois, je pleurais dans mes lunettes, je me disais 'si le prochain c'est comme ça, j'arrête' !"

Gage de la confiance retrouvée, la championne s'est même exprimée directement sur son come-back, évoquant auprès d'Infosport ses "temps potables", et s'ouvrant enfin sur la manière dont elle a vécu sa reprise de l'entraînement : "Les deux trois premiers mois ont été très difficiles. Je pleurais dans mes lunettes pour tous les entraînements. Je sortais et me disais 'si le prochain c'est comme ça, j'arrête', a-t-elle raconté. Et puis il y avait toute l'équipe qui était derrière moi, qui m'encourageait, et ça c'est quelque chose que je n'avais pas connu avant, c'est vraiment une autre façon de voir le sport et c'est pour cela que je reste aux Etats-Unis pour m'entraîner." Et paf ! Après l'imbroglio Bousquet vs. Fédération, la FFN et le CNM apprécieront...

"Contente" de ses résultats, elle se réjouit d'envisager une belle marge de progression d'ici aux qualifications (lors des Championnats de France du 18 au 25 mars 2012 à Dunkerque) pour les Jeux Olympiques : "Je suis à fond parce que je vois qu'avec 9 mois d'entraînement je suis capable de faire des temps assez potables, entre guillemets. On va rentrer (en France) et travailler encore plus fort pour être là pour les sélections des Jeux."

Travailler, elle va pouvoir le faire en toute sérénité tandis qu'on observera son chéri, Frédérick Bousquet, en lice lors des Mondiaux de Shanghai, qui se sont ouverts vendredi 15 (les épreuves de natation sportive se dérouleront du 24 au 31 juillet). En interview pour le magazine Télé Poche avec ses collègues Bernard, Gilot et Lacourt, il confiait emmener dans sa valise des photos de Manon, la fille qu'il a eue avec Laure Manaudou, et un objet lui rappelant son odeur.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Laure Manaudou partage une photo d'elle en train d'allaiter son bébé, le 14 avril 2021.
Laure Manaudou partage une photo d'elle en train d'allaiter son bébé, le 14 avril 2021.
 Laure Manaudou et son petit dernier, né en janvier 2021. Instagram.
Laure Manaudou et son petit dernier, né en janvier 2021. Instagram.
Alice Detollenaere enceinte, elle dévoile sa poitrine "asymétrique" : Camille Lacourt ému
Alice Detollenaere enceinte, elle dévoile sa poitrine "asymétrique" : Camille Lacourt ému
Laure Manaudou : Sa "soeur" Fanny maman, Jérémy Frérot la chambre
Laure Manaudou : Sa "soeur" Fanny maman, Jérémy Frérot la chambre
Florent Manaudou en route pour les JO : "admirative", sa soeur Laure lui témoigne son amour
Florent Manaudou en route pour les JO : "admirative", sa soeur Laure lui témoigne son amour
JO, du rififi chez les nageuses françaises : "On ne partirait pas en vacances ensemble"
JO, du rififi chez les nageuses françaises : "On ne partirait pas en vacances ensemble"
Camille Lacourt, papa très attendu : Alice pressée de quitter la maternité avec Marius !
Camille Lacourt, papa très attendu : Alice pressée de quitter la maternité avec Marius !
Crash de Dropped : la société de production condamnée en appel pour "faute inexcusable"
Crash de Dropped : la société de production condamnée en appel pour "faute inexcusable"
Florent Manaudou : Sa préparation surprenante et unique pour les JO
Florent Manaudou : Sa préparation surprenante et unique pour les JO
Laure Manaudou et sa fille lancent un appel à l'aide pour retrouver leur compagnon
Laure Manaudou et sa fille lancent un appel à l'aide pour retrouver leur compagnon
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image