Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Laverne Cox victime d'une violente agression transphobe : "Le gars s'est mis à frapper..."

Laverne Cox victime d'une violente agression transphobe : "Le gars s'est mis à frapper..."
Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
Laverne Cox - Photocall de la soirée "InStyle and Warner Bros" dans le cadre de la 77e cérémonie annuelle des Golden Globe Awards au Beverly Hilton Hotel à Los Angeles.
12 photos
Lancer le diaporama
Laverne Cox - Photocall de la soirée "InStyle and Warner Bros" dans le cadre de la 77e cérémonie annuelle des Golden Globe Awards au Beverly Hilton Hotel à Los Angeles.
Terrible mésaventure pour Laverne Cox, le dimanche 29 novembre 2020. La comédienne, qui se promenait dans un parc de la ville de Los Angeles avec une amie, a été victime d'une violente altercation...

C'est le genre de scènes qui ne devraient plus arriver en 2020. Hélas, comme l'a raconté Laverne Cox sur les réseaux sociaux, elle a été victime d'une attaque transphobe particulièrement virulente le dimanche 29 novembre. Alors qu'elle se promenait tranquillement au Griffith Park de Los Angeles avec une amie, le visage masqué, la comédienne de 48 ans s'est retrouvée nez-à-nez avec un individu très agressif. Après lui avoir demandé l'heure, il aurait posé cette infâme question : "Garçon ou fille ?".

En "état de choc", Laverne Cox a poursuivi son histoire lors d'un Instagram live improvisé. Son amie aurait envoyé cet inconnu balader, lui sommant poliment d'aller "se faire fo*tre"... ce qui aurait suscité une rage inouïe chez l'agresseur. "Le gars s'est mis à la frapper, explique l'actrice le souffle coupé. Et mon amie s'est élancée vers lui, et je me disais 'Mais putain'. J'ai sorti mon téléphone, composé le 911 et tout a coup, c'était terminé. Il avait disparu." Plus de peur que de mal... mais beaucoup trop de peur pour cet incident qui n'aurait jamais dû avoir lieu.

Rien de tout ça n'est nouveau...

Difficile de savoir si il l'avait reconnue. Héroïne de la série Orange is the new black, Laverne Cox est la toute première femme trans à avoir fait la couverture du magazine Cosmopolitan... publication qui n'est pas forcément posée sur la table de chevet de l'agresseur. "Il avait vraiment envie que je réponde à sa question, pour qu'il sache si oui ou non j'étais trans, s'étonne-t-elle pourtant. Je ne comprends pas pourquoi. Je ne vois pas ce que ça peut lui faire. Qui s'en soucie ? Je portais un sweat à capuche et un pantalon de yoga. J'étais complètement couverte, avec mon masque. Qui se soucie de savoir si je suis trans ? En quoi ça va changer vos vies ? Cet homme cherchait les problèmes parce que je suis une personne trans dans un espace public. Rien de tout ça n'est nouveau, mais je me demande toujours... pourquoi certaines personnes ont besoin d'être agressives à ce propos ?"

Si elle a souhaité évoquer cette mésaventure, c'est parce que Laverne Cox a d'abord ressenti un sentiment de culpabilité. Puis elle s'est rendue compte que c'était une erreur inconsciente de sa part. "On marchait juste dans un parc, précise-t-elle. On ne faisait rien. C'est important que je me rappelle, et que je vous rappelle, que quand ce genre de choses arrivent, ce n'est pas votre faute. Ces gens existent dans notre monde..."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image