Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Les Anges : Altercation entre des candidats et un maire, la prod' renonce au tournage

Les Anges : Altercation entre des candidats et un maire, la prod' renonce au tournage
|
Par Hiba Semali Rédactrice
Rattachée à la rubrique télé, Hiba Semali se consacre au petit écran. The Voice, Koh-Lanta, Top Chef, Secret Story, Star Academy ou encore Les Marseillais n'ont aucun secret pour elle.
Logo de l'émission "Les Anges".
12 photos
Dimanche 10 janvier 2021, une altercation a éclaté entre Joé Bédier, maire à la Réunion, où est tournée la prochaine édition des "Anges de la télé-réalité", et des candidats. La police est intervenue, et la production a pris une décision radicale.

Avant même le coup d'envoi du tournage des Vacances des Anges de la télé-réalité 4 (NRJ12), des candidats sont exclus. Crise sanitaire liée à la Covid-19 oblige, c'est à la Réunion que nos candidats ont posé leurs bagages pour une nouvelle saison. Mais sur place, tout tourne mal comme le rapportent les médias locaux dimanche 10 janvier 2021. Une altercation a éclaté entre Joé Bédier, le maire de Saint-André, une commune de l'Est de l'île, venu fêter l'anniversaire de sa fille en famille, et plusieurs candidats. Parmi les impliqués, Ricardo Pinto, qui devait participer à l'émission avec son ex-compagne Nehuda.

Le maire Joé Bédier pris à partie par des candidats

Tout a commencé à cause d'une supposée photo. Le maire et ses proches étaient attablés au restaurant de l'hôtel Le Créolia, où sont logés les candidats. Un membre de la production est passé de table en table demander aux clients de l'établissement de ne pas prendre de photos ni de vidéos. C'est alors que le ton est monté entre des participants au programme de télé-réalité et des familles présentes sur place. "Une femme hystérique est venue à notre table et a dit à ma femme : 'Vous avez pris des photos ce n'est pas normal.' Je pensais qu'elle plaisantait, pas du tout, raconte le maire. Ma femme a fini au sol avec des bonhommes baraqués sur elle. Moi j'ai pris des coups, je pensais que je n'allais pas m'en sortir."

Ricardo Pinto et les autres Anges agressifs ont finalement été calmés par des témoins. La police est ensuite arrivée sur les lieux et a déployé un important dispositif avant de placer les candidats concernés en garde à vue. Devant le commissariat, plusieurs Réunionnais manifestent leur mécontentement et réclament le départ des candidats de l'île. "Ces faits ont choqué la population", confie le commissaire Liard, en charge de l'affaire.

Ce lundi 11 janvier, Joé Bédier s'est exprimé sur CNews et des vidéos de l'altercation ont été diffusées.

La production annonce l'exclusion immédiate des Anges agressifs

De son côté, la production a publié un communiqué officiel dimanche 10 janvier 2021 : "Le tournage de la nouvelle émission Les Anges de la télé-réalité débutera sans les candidats impliqués. La Grosse Equipe a pris connaissance, avec stupeur, d'un incident survenu sur le temps personnel des candidats, en dehors des conditions de tournage d'une nouvelle édition de l'émission Les Anges de la télé-réalité sur l'île de la Réunion. Le tournage de l'émission n'ayant pas encore démarré. Malgré son attachement à la présomption d'innocence, La Grosse Equipe condamne avec la plus grande fermeté toute forme de violence. Parce qu'elle ne transige pas avec la violence que rien ne saurait justifier, même le harcèlement des paparazzis, la production annonce avoir pris la décision radicale de rapatrier, dés que la justice le permettra, les candidats concernés en France métropolitaine. Le strict respect absolu des règles républicaines et de leurs représentants constitue une valeur fondamentale de notre société de production. Cet évènement nous conduit à annoncer l'exclusion immédiate du tournage de l'émission des candidats concernés. La Grosse Equipe est attachée à ce que cette émission de divertissement télévisuel le reste. Dés lors, les conditions de sérénité n'étaient plus réunies pour que ces candidats y participent."

La classe politique condamne fermement l'agression

Peu après l'incident survenu en début d'après-midi, et donc avant la publication du communiqué de presse de la production, plusieurs personnalités politiques se sont exprimées sur Twitter. "Les actes de violence commis en marge du tournage des Anges sont inadmissibles ! Je condamne fermement l'agression du maire de Saint-André, Joe Bédier, et de sa famille. Une enquête a été ouverte pour violences volontaires en réunion par le procureur de Saint-Denis", écrit le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu.

La production renonce à tourner

A la suite de cet incident et des répercussions, La Grosse Equipe a finalement pris la décision de ne pas tourner la prochaine saison des Vacances des Anges à la Réunion comme l'a fait savoir lundi 11 janvier la production par le biais d'un communiqué. "La santé et la sécurité de l'équipe de production, des candidats et de toutes les personnes impliquées dans le tournage est notre plus grande priorité. À la suite du récent incident, extérieur au tournage de l'émission Les Vacances des Anges, La Grosse Équipe constate que les conditions de sérénité ne sont plus réunies pour permettre un tournage de l'émission sur l'île de la Réunion", peut-on lire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image