Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Lola Dewaere : 'Il y a eu trop de souffrance autour de ma propre enfance'

A 33 ans, Lola Dewaere est encore en proie à de nombreux doutes et complexes. Fille d'un génie du cinéma, Patrick Dewaere, qui s'est suicidé alors qu'elle n'avait que 2 ans, et d'une maman qui n'était "pas faite pour être mère", la jeune femme s'est confiée sans détours au magazine Paris Match, en kiosques jeudi 10 janvier.

Si elle est devenue actrice par vocation plutôt que par mimétisme, regarder la fille jouer la comédie rappelle tout de suite le père. Un monstre du cinéma avec qui elle "n'a pas de souvenirs" mais juste un "flash" où il la gronde parce qu'elle a cassé une bouteille sur le carrelage. Si son papa est parti trop tôt pour qu'elle puisse se rappeler de lui, Lola se souvient en revanche du jour de son décès, le 16 juillet 1982. Elle était en Guadeloupe avec sa mère chez Coluche ; elle n'en dira pas plus. Une maman devenue riche qui "s'est brûlé les ailes" à cause de ce père qui l'avait "entraînée dans la drogue". Éduquée par ses grands-parents, Lola Dewaere pardonne et demande à retourner vivre avec sa mère, mais c'est un échec : "Ma souffrance auprès d'elle a été pire, pour moi, que la mort de mon père. Cette femme pouvait détruire ma vie, m'entraîner avec elle. C'est la raison pour laquelle j'ai coupé les ponts depuis 2005."

Face à cette enfance sans parents, l'actrice trouve du réconfort dans la nourriture : "J'ai commencé à grossir vers 7 ans, lorsque j'ai pris conscience des fêlures de ma famille et éprouvé un sentiment d'abandon (...) J'éprouve toujours le besoin de me remplir lorsque je n'ai rien à faire et que mes crises d'angoisse m'assaillent." Des kilos qui ne font plus le poids face à sa sérénité. Plus en phase aujourd'hui avec elle-même, Lola Dewaere, qui avait repris son vrai patronyme, Bourdeaux, a décidé de se renommer Dewaere : "Ayant commencé ce métier assez tard, je me suis dit que les choses iraient plus vite pour être reçue dans les castings ! Et puis ce n'est pas une honte d'être la fille de Dewaere (...) Même si j'ai peur de ce que le public pense : elle ne vaut pas son père, elle n'a pas son talent."

Aujourd'hui, la jolie brune, présélectionnée aux Césars dans la catégorie meilleur espoir féminin pour Mince Alors !, film de Charlotte de Turckheim, est plus proche que jamais de sa demi-soeur Angèle, née de l'union de son père et de Miou-Miou. Une sorte de nouvelle famille dont elle s'est rapprochée suite à un autre événement tragique, un accident de voiture. A 18 ans, elle se retrouve avec la bouche arrachée et subit plusieurs greffes et implants. Il lui faudra sept ans pour s'en remettre. Si les maux physiques ne sont à présent plus visibles, reste ceux de l'esprit. Lola Dewaere sera certainement toujours marquée par "l'abandon" de son père et elle ne s'en cache pas : "Je ne veux pas avoir d'enfants. Donner la vie me fait peur il y a eu trop de souffrance autour de ma propre enfance." C'est donc dans le travail que la jeune femme se plonge aujourd'hui. Lola Dewaere sera l'héroïne de la nouvelle fiction de TF1 baptisée La Croisière. Elle incarnera également Maria Callas dans sa jeunesse dans La Véritable Histoire de Maria Callas au théâtre Dejazet du 22 janvier au 5 mai 2013.

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans Paris Match à paraître le 10 janvier 2013.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel