Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Luc Besson condamné à 10 000 euros d'amende pour "licenciement discriminatoire"

Avant-première du film "Eva" lors du 68ème festival du film de Berlin, La Berlinale, le 17 février 2018.
13 photos
Lancer le diaporama
Avant-première du film "Eva" lors du 68ème festival du film de Berlin, La Berlinale, le 17 février 2018.
Luc Besson a été condamné, ce mercredi 8 janvier 2020, à payer une amende de 10 000 euros à son ancienne assitante de direction pour "licenciement discriminatoire". EuropaCorp, sa société, doit quant à elle verser 20 000 euros à la plaignante.

Le réalisateur Luc Besson a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Bobigny à verser une amende 10 000 euros pour avoir licencié, en 2018, l'assistante de direction de sa société EuropaCorp alors qu'elle était en arrêt maladie. Sa société EuropaCorp, en grande difficulté financière, qui est placée depuis octobre en procédure de sauvegarde, écope de 20 000 euros d'amende.

Mercredi 28 novembre 2019 se tenait l'audience de Luc Besson devant le tribunal correctionnel de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Il est poursuivi pour licenciement discriminatoire par son ancienne assistante de direction, Sophie F. Cette affaire est portée devant le tribunal à la suite d'une enquête de l'inspection du travail. Luc Besson était absent à cause de l'opération de blocage organisée par des agriculteurs, laquelle a paralysé le périphérique parisien avec des tracteurs.

"Lassée du harcèlement qu'elle subit depuis des années", elle s'était mise en arrêt maladie, avait expliqué à l'AFP son avocat, Me Mathieu Brulé. Mais le 9 janvier 2018, l'assistante de direction est alors licenciée pour "faute grave" sur la base de cet arrêt de travail qui est qualifié de "frauduleux" par Luc Besson.

L'enquête menée par l'inspection du travail conclut à un "management à revoir", un des médecins fait état d'une réelle "souffrance". Le procureur parle d'une "personnalité tyrannique" qui a placé Sophie F. "dans un état de sujétion permanente", et l'avocat de la partie civile, Me Mathieu Brulé, voit "une volonté punitive dans un contexte de harcèlement moral". Après son licenciement, Sophie F. reste encore treize mois en arrêt maladie. Début novembre, elle a obtenu la condamnation de Luc Besson pour "harcèlement moral" devant les prud'hommes. Une décision du 9 octobre 2019 du conseil des prud'hommes de Seine-Saint-Denis a en outre reconnu le harcèlement que subissait la salariée d'EuropaCorp de la part de son employeur, mais avait écarté le caractère discriminatoire du licenciement.

Le procureur Rémi Chaise réclamait dix mois de prison avec sursis et 30 000 euros d'amende à l'encontre de Luc Besson et 50 000 euros d'amende à l'encontre d'Europacorp. Finalement, Luc Besson a été condamné à verser une amende 10 000 euros et EuropaCorp devra lui verser 20 000 euros d'amende.

"Du côté de ma cliente, il y a un sentiment que le tribunal ait pris les mesures de la perversité de la situation. Elle a été licenciée en raison de la dégradation de son état de santé et alors que cette dégradation de son état de santé résultait uniquement des agissements destructeurs de Luc Besson et notamment du harcèlement moral", a réagi à l'annonce du délibéré Me Mathieu Brulé. Pour Arnaud de Senilhes, avocat du réalisateur, "M. Besson n'a pas licencié son assistante parce qu'elle était en congé maladie mais pendant son congé maladie. Il n'y a rien de discriminant", avait affirmé l'avocat auprès de l'AFP en novembre.

La victime recevra en outre 1 000 euros au titre du préjudice civil et verra ses frais de justice remboursés.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Jean-Michel Maire révèle avoir déjà participé à un concours de beauté - C que du kif, mercredi 3 juin 2020
Sandrine Bonnaire, victime de violences conjugales, témoigne dans "Comment lutter contre les féminicides" sur France 2 le 2 juin 2020.
Clémentine Célarié invitée dans l'émission "C à Vous", sur France 5. Le 2 juin 2020.
Panne de courant dans "Tous en cuisine", le 2 juin 2020, en direct sur M6
Sveva Alviti et Anthony Delon partagent une soirée romantique à Paris, le lundi 1er juin 2020.
Ghislaine Arabian, ex-jurée de "Top Chef", a l'interdiction d'ouvrir son restaurant à Paris - On n'est pas couché, France 2, 30 mai 2020
Gregory Cuilleron parle de son handicap dans "Ça commence aujourd'hui" - 1er juin 2020, France 2
Matthieu Lartot de "Stade 2" parle de son handicap dans "Ca commence aujourd'hui", le 1er juin 2020
Carole, ancienne candidate de "Koh-Lanta", participe à "Incroyables Transformations" - M6, 1er juin 2020
Gad Elmaleh confie avoir été infecté par la Covid-19 dans "20h30 le dimanche" sur France 2, face à Thomas Sotto. Le 31 mai 2020.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel