Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Madonna sans tabou : Viol, religion, adoption... Confession loin du dancefloor

Madonna, reine de la pop music dont la notoriété ne faiblit pas à mesure que sa carrière avance (et son âge avec), vient de lever de nouveau le voile sur un épisode traumatisant de sa jeunesse, qu'elle avait déjà évoqué il y a quelques années.

Dans un entretien-confession accordé au prestigieux magazine Harper's Bazaar, la chanteuse de 55 ans revient sur son rapport à la religion, à la famille, sur son parcours d'artiste rebelle et sur la manière dont elle voyait la vie à ses débuts, alors qu'elle tentait de devenir danseuse professionnelle, posant nue pour des cours d'art plastique afin de payer le loyer de sa chambre de bonne. Mais aussi sur ses débuts traumatisants, victime d'un viol...

La violence

La star explique qu'à son arrivée dans la Grosse Pomme, après avoir vécu sa jeunesse dans le Michigan, elle a eu énormément de mal à s'intégrer et à s'y sentir bien. Et pour cause. L'interprète de Like a virgin révèle avoir été violée mais également pillée. "La première année, on m'a braquée avec un pistolet. J'ai été violée sur le toit d'un immeuble, où on m'avait poussée avec un couteau dans le dos, et mon appartement a été cambriolé trois fois", écrit-elle.

Lorsqu'elle baissait les bras et pleurait entre ses quatre murs, elle évoque sa manière de retrouver une dose de courage : "Je me ressaisissais et regardais une carte postale de Frida Kahlo scotchée sur mon mur, et la vue de sa moustache me consolait. Parce qu'elle était une artiste qui ne se souciait pas de ce que les gens pensaient. Je l'admirais. Elle était audacieuse. Les gens lui ont mené la vie dure. La vie lui a donné des moments difficiles. Si elle pouvait le faire, alors moi aussi je le pouvais."

La religion

Celle qui est à présent mère de quatre enfants (Lourdes, 17 ans, Rocco, 12 ans, David, 8 ans, et Mercy, 7 ans) raconte ensuite ses premières années de carrière et ses relations avec la religion, la provocation et l'ordre établi. A 25 ans, "je portais autant de crucifix que possible autour du cou et disais au gens, dans les interviews, que je faisais cela parce que je trouvais Jésus sexy. Bon... il était sexy, mais je le disais aussi pour provoquer", reconnaît-elle, ajoutant : "J'ai une drôle de relation avec la religion. Je crois beaucoup aux rituels, tant qu'ils ne font de mal à personne. Mais je ne suis pas une grande adepte des règles. Pour autant, on ne peut pas vivre dans un monde sans ordre."

"A 35 ans, divorcée (de l'acteur Sean Penn NDLR) et en quête d'amour dans tous les mauvais endroits, j'ai décidé que je devais être plus qu'une fille avec des dents en or et des amis gangsters. (...) J'ai décidé que je devais avoir une vie spirituelle. C'est alors que j'ai découvert la Kabbale. Quand le monde l'a su, j'ai été accusée de rejoindre une secte. (...) Je ne fais pourtant de mal à personne. Juste aller en classe, en prenant des notes dans mon carnet à spirale, en contemplant mon avenir. J'étais en fait en train de devenir une meilleure personne", explique-t-elle.

La famille

Concernant sa vie de mère aux côtés du réalisateur Guy Ritchie (dont elle est également divorcée), elle explique : "Quand j'ai eu 45 ans, je me suis mariée de nouveau, j'avais deux enfants et vivait en Angleterre. Ce n'était pas facile pour moi. Tout simplement parce que parler la même langue ne signifie pas que nous parlons la même langue. (...) Une fois de plus je me suis sentie seule. (...) Ensuite, j'ai décidé que j'avais l'embarras du choix et qu'il y avait trop d'enfants dans le monde sans parents ou familles pour les aimer. J'ai postulé à une agence d'adoption internationale et suis passée par toute la bureaucratie, les tests... (...) Je ne pensais pas qu'adopter des enfants allait me mettre dans une telle merde. J'ai été accusée de kidnapping, de trafic d'enfant, accusée d'utiliser ma célébrité pour passer devant tout le monde, de donner des pots de vin aux gouvernements, de sorcellerie et de je ne sais quoi encore", se rappelle-t-elle. "Je peux comprendre que les gens me donnent du fil à retordre quand je fais semblant de me masturber sur scène, quand je publie un livre sur le sexe ou même quand j'embrasse Britney Spears lors d'une cérémonie, mais je ne pensais pas être punie en essayant de sauver la vie d'un enfant. Je n'étais pas préparée à ça", ajoute la Madone.

Malgré ce parcours semé d'embûches, la star, compagne du danseur français Brahim Zaibat (actuellement candidat de l'émission Danse avec les stars), relativise et conclut : "En regardant en arrière, je ne regrette pas un seul instant de la lutte. Une des nombreuses choses que j'ai apprises de tout cela : si vous n'êtes pas prêts à vous battre pour ce en quoi vous croyez, alors ne montez même pas sur le ring."

Retrouvez l'essai passionnant de Madonna en version originale sur le site du magazine Harper's Bazaar.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Le cadeau de Stella pour Ahlamalik Williams le 24 avril 2020.
Le cadeau d'Estere pour Ahlamalik Williams le 24 avril 2020.
L'anniversaire de Stormi célébré le 1er février 2020.
Interview "Quand tu tapes" avec Jesse Eisenberg, à l'affiche du film "Vivarium", le 11 mars 2020 au cinéma.
Kylie Jenner le 1er mars 2020 sur Instagram.
La bague de Jourdan Dunn sur Instagram le 1er février 2020.
Heidi Klum explique avoir des symptomes similaires à ceux du Covid-19, mais est dans l'incapacité de se faire tester. Le 13 mars 2020 sur Instagram.
Laeticia Hallyday, Jade et Joy sont en confinement à Los Angeles, le 16 mars 2020.
Christina Milian et M. Pokora relèvent le "Standing Broom Challenge", le 10 février 2020 sur Instagram.
Christina Milian et M. Pokora relèvent le "Standing Broom Challenge", le 10 février 2020 sur Instagram.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel