Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Megan Fox raconte sa longue dépression : "J'étais attaquée de toutes parts"

Megan Fox raconte sa longue dépression : "J'étais attaquée de toutes parts"
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Révélée dans le blockbuster "Transformers" en 2007, Megan Fox a rapidement accédé au statut de sex-symbol. Mais la pression médiatique et le harcèlement d'une partie du public ont plongé l'actrice dans une dépression. Dix ans plus tard, elle raconte.

À l'occasion des dix ans du film Jennifer's Body, Megan Fox a accordé une longue interview à Entertainment Tonight. Un entretien publié le 21 septembre 2019, dans lequel l'actrice discute avec la scénariste Diablo Cody et revient sur la période difficile qu'elle a traversée au moment de la sortie du long métrage. Elle avait alors 23 ans.

Même si la comédie s'est retrouvée sous le feu des critiques en 2009, l'épouse de Brian Austin Green se souvient n'y avoir accordé que peu d'importance : "J'avais tellement à gérer à ce moment-là que les critiques sur le film n'étaient pas ma priorité. J'étais attaquée de toutes parts (...). Je gérais tant de négativité. Et je n'étais pas sur les réseaux sociaux ou autre, mais j'étais constamment dans les tabloïds." La comédienne rappelle aussi à quel point son corps a été "sexualisé" à outrance : "Je pense avoir fait une vraie dépression nerveuse, et je ne voulais plus rien faire. Je ne voulais pas qu'on me voie, qu'on me prenne en photo, je ne voulais pas faire d'interviews, ni de tapis rouges. Je pensais qu'on allait se moquer de moi ou me cracher dessus, que quelqu'un allait me crier (...) que je n'étais pas parfaite, que j'étais trop grosse, trop mince, stupide, offensante, une perte de place, une mauvaise actrice et j'en passe."

Un harcèlement du public et des médias dont elle a essayé de parler à l'époque, en vain : "J'avais le sentiment d'être exclue du mouvement Me Too avant que le mouvement Me Too n'arrive, a-t-elle confié. J'en parlais, je disais 'Ces choses m'arrivent et ce n'est pas bien'. Et tout le monde répondait 'Oh, va te faire fou***. Tu le mérites par ta façon de parler, ton apparence, ta façon de t'habiller, à cause de tes blagues' (...). Même si je me considère comme féministe, j'ai l'impression que les féministes ne veulent pas que je fasse partie de leur groupe." C'est finalement grâce à la naissance de ses enfants, Noah, Bodhi et Journey (7, 9 et 11 ans) que la star de Transformers a pu sortir de cette impasse : "Il a fallu que je tombe enceinte pour faire une première véritable avancée et que mon état d'esprit change."

En 2020, Megan Fox devrait faire son retour au cinéma dans le film Big Gold Brick, réalisé par Brian Petsos. Un long métrage dans lequel elle doit notamment donner la réplique à Andy Garcia et Lucy Hale.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image