Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Meghan Markle victime d'un faux kidnapping avant son mariage avec Harry

Meghan Markle victime d'un faux kidnapping avant son mariage avec Harry
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Meghan Markle, enceinte, écourte son passage sur le marché de Suva, Iles Fidji (automne 2018).
19 photos
Lancer le diaporama
Meghan Markle, enceinte, écourte son passage sur le marché de Suva, Iles Fidji (automne 2018).
Dès le début de sa romance avec le prince Harry en 2016, Meghan Markle a été la cible de vives critiques, voire de menaces. Pour la préparer à toutes les possibilités, y compris un kidnapping, le palais de Kensington lui a même fait subir un enlèvement organisé...

L'ex-actrice américaine a suivi un entraînement à la James Bond avant de rejoindre la famille royale... Avant son mariage avec le prince Harry, célébré en mai 2018, Meghan Markle a en effet pris part à un faux kidnapping et ce, pour sa propre sécurité. C'est ce qu'affirme la biographie consacrée aux Sussex et au Megxit, Finding Freedom: Harry and Meghan and the Making of a Modern Royal Family (que l'on peut traduire par "Trouver la liberté : Harry et Meghan", création d'une famille royale moderne), sortie le 11 août 2020.

"Meghan a pris part à une mis en scène d'enlèvement, durant laquelle elle a été attachée à l'arrière d'une voiture par un 'terroriste', emmenée dans un autre endroit, puis 'sauvée' par des officiers qui utilisaient de fausses armes (celles des acteurs dans les films hollywoodiens) pour davantage de réalisme, ont relaté les deux auteurs Omid Scobie et Carolyn Durand. Pendant le faux kidnapping, Meghan a appris à développer une relation avec l'ennemi. On lui a également expliqué comment conduire une voiture pendant une course-poursuite."

Cet entraînement serait obligatoire pour tous les membres de la famille royale, excepté la reine Elizabeth. Kate Middleton aurait elle aussi suivi ce cours de défense façon film d'action après son mariage avec le prince William, célébré en 2011. Meghan Markle a quant à elle reçu cette formation avant même ses noces royales de mai 2018, tant elle recevait "un nombre inhabituellement élevé de menaces"...

Début 2019, le palais de Kensington avait même révélé qu'une équipe dédiée passait "des heures" à modérer les messages de haine visant la duchesse de Sussex sur les réseaux sociaux. Le cyber-harcèlement, les critiques dans les tabloïds anglais, les tensions avec le reste de la famille royale, la rigidité du protocole... Autant de raisons qui ont poussé les parents du petit Archie (1 an) à finalement quitter la monarchie britannique en mars dernier, pour s'installer en Californie.

Marine Corviole

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image