Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Miss Prestige National : Privée de télé et... de diffusion sur Dailymotion

Réactualisation : Rebondissement de dernière minute pour le concours de Geneviève de Fontenay, Miss Prestige National. Alors que la diffusion du concours, qui se déroulera dimanche 4 décembre, était prévue sur Dailymotion, le directeur juridique du site vient d'annoncer que la retransmission ne serait pas assurée suite "à la réception d'un courrier de mise en garde envoyé par Endemol, via le président de sa filiale, la Société Miss France" (communiqué du concours Miss Prestige National).

Suite à ce changement, la finale du concours alternatif de beauté doit être retransmise sur le site de vote de l'élection, et sur la page Facebook du concours.

Le 1 décembre, nous écrivions : Alors que Miss France 2012 sera élue à Brest le 3 décembre prochain et en direct sur TF1, une autre jeune femme aura la chance d'être sacrée plus belle femme de France en remportant le titre de Miss Prestige National, le lendemain, dimanche 4 novembre 2011, à Divonne-les-Bains (Ain). Hélas, pour la Miss du concours alternatif créé par Geneviève de Fontenay, il n'y aura pas de retransmission à la télévision mais simplement une diffusion sur internet, sur Dailymotion, comme l'ont annoncé hier les organisateurs !

Après une guerre sans merci entre Endemol (société propriétaire de la marque Miss France depuis 2002) et Geneviève de Fontenay (ancienne propriétaire de la marque Miss France), l'élection Miss Prestige National, anciennement appelée Miss Nationale, sera donc uniquement diffusée sur Internet.

Geneviève de Fontenay, qui a renoncé à être présente à l'élection pour ne pas envenimer la situation avec Endemol - rappelons que GdF a été interdite de concours par le tribunal arbitral le 7 novembre dernier sous peine d'une amende de 100 000 euros, condamnation qu'elle a donc acceptée en le maintenant -, sera donc derrière son écran pour voir le sacre de l'une de ses 29 Miss Prestige National.

La dame au chapeau, qui présentait fièrement ses Miss pour la dernière fois le dimanche 27 novembre, était très émue. Elle déclarait en effet : "C'est la première fois depuis 1954 que je ne vais pas couronner de miss cette année. Ce n'est pas dramatique, mais c'est un moment important qui va me marquer, c'est certain. Je souhaite bonne chance aux candidates. Je n'irai pas à Divonne-les-Bains et je suivrai l'élection devant la télévision et dans mes charentaises !" Hélas pour Geneviève de Fontenay,très blessée par la sortie du livre La Vie Secrète de Geneviève, ce ne sera pas devant sa télé mais son ordinateur !

Les internautes peuvent présélectionner 7 miss sur le site internet, www.mamiss2012.fr et suivre les informations sur le compteFacebook. Un jury autour de Henry-Jean Servat départagera à partir de 20h30 les finalistes et élira Miss Prestige National.

On ne doute pas que pour les 29 jeunes femmes en lice, cette élection sera un souvenir inoubliable, c'est d'ailleurs pour elles que Geneviève de Fontenay a maintenu l'élection "pour ne pas briser leurs rêves".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Ingrid Chauvin prête à arrêter sa carrière pour son fils Tom : "Je m'organise autour de lui"
Ingrid Chauvin prête à arrêter sa carrière pour son fils Tom : "Je m'organise autour de lui"
Vianney pousse un coup de gueule contre l'industrie du streaming
Vianney pousse un coup de gueule contre l'industrie du streaming
Elizabeth II, bientôt 95 ans : un bien triste anniversaire, l'abandon d'une très vieille tradition
Elizabeth II, bientôt 95 ans : un bien triste anniversaire, l'abandon d'une très vieille tradition
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image