Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Moby enfin serein à 47 ans : ''J'aimais boire et me droguer''

Moby revient ce 30 septembre avec un onzième album intitulé Innocents porté par le single A Case of Shame dont il a lui-même réalisé le clip. Pour la première fois, le musicien solitaire s'est adjoint les services d'un producteur pour ce premier album enregistré depuis Los Angeles, où il s'est installé. À 47 ans, l'artiste estime avoir enfin les moyens d'être heureux.

Dans Closer à qui il a accordé une longue interview, Moby revient sur sa dépression : "Il s'agissait plus d'anxiété et d'attaques de panique à cause du stress, de l'alcool, de la caféine, et du fait de vivre dans des chambres d'hôtel." Moby a connu les excès d'une vie sur les routes, en tournée : "J'aimais boire et me droguer. J'avoue qu'en prenant de l'âge, les gueules de bois durent plus longtemps." Il se décrit aujourd'hui comme un "sobre végétalien" mais reconnaît que "cette folie", "les soirées", peuvent lui manquer. "Mais les cuites de 24 heures, ce n'est plus possible. Et puis, autour de moi, les gens qui vieillissent et qui continuent de boire et de se droguer ne sont pas vraiment heureux..."

Lorsque nos confrères lui demandent s'il est heureux, Moby répond : "Il s'agit surtout de savoir si on a les moyens de l'être, et je les ai." À Los Angeles, il a trouvé une nouvelle sérénité et une vie "assez classique" : "Je me lève, je prends mon petit déjeuner et je vais dans mon studio. Comme je fais peu de tournées, j'ai plein de place pour avoir une vie avec quelqu'un et une famille." S'il trouve l'idée d'avoir des enfants "magnifique", Moby regrette que cela n'ait pas pu arriver...

En attendant de peut-être rencontrer la bonne personne, Moby fait ce qui le rend heureux : de la musique. "Mon objectif, en tant qu'être humain, c'est de faire de la musique jusqu'à ma mort", confiait-il ce week-end au quotidien suisse Le Matin. Me réveiller et jouer, composer, imaginer. [...] Pour moi, faire de la musique n'implique pas forcément qu'elle soit écoutée, aimée." Pour Innocents, Moby ne donnera pour l'instant que trois concerts à Los Angeles : "Ce qui me rend pleinement heureux aujourd'hui, c'est de composer dans mon studio. Avec le temps, je réalise que la vie est courte, alors je me concentre sur ce que j'aime."

Moby est tout de même en tournée virtuelle grâce à la complicité de Mylène Farmer. Le chanteur américain, qui a produit quelques morceaux de l'album Bleu Noir (2010), est l'invité du spectacle Timeless 2013, qui s'installe mercredi à Montpellier. Une vidéo projetée de Moby sur scène, permet à la star rousse de chanter avec lui Slipping Away (Crier la vie).

Retrouvez l'intégralité de cette interview de Moby dans "Closer" en kiosques depuis le 28 septembre 2013.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel