Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mon casting ciné de la semaine : Anne Hathaway, Stefano Accorsi, des vampires !

12 photos
Lancer le diaporama

La semaine dernière, et cela devient une habitude depuis sa sortie, c'est le nouveau mastodonte des studios Disney, le film d'animation Raiponce, qui s'est imposé au box-office hebdomadaire, ne laissant que des miettes aux autres sorties comme Le Monde de Narnia Chapitre 3 ou Mon beau-père et nous.
Que nous réserveront les films de cette semaine ? C'est ce que nous saurons très prochainement, mais en attendant, nous avons choisi de mettre en lumière trois films sur la dizaine à sortir le mercredi 29 décembre 2010 : des vampires allemands, une romance italienne, et une histoire d'amour américaine.

"Nous sommes la nuit" - de Dennis Gansel - avec Karoline Herfurth, Nina Hoss et Jennifer Ulrich.

Lena, 20 ans, est une marginale qui vit de larcins. Lors d'une de ses virées nocturnes, elle pénètre dans un club underground et rencontre Louise, la propriétaire.
Cette femme aussi belle que mystérieuse est à la tête d'un trio de vampires composé de l'ombrageuse Nora et de l'élégante Charlotte. Louise tombe instantanément amoureuse de la jeune fille et la mord lors de leur première nuit. La jeune voleuse découvre rapidement les avantages que lui procure sa vie désormais éternelle. Dans une infinie liberté, le luxe et la volupté deviennent son quotidien dans un enchaînement de fêtes et de soirées. Mais Lena comprend rapidement que la soif de sang qu'elle partage avec ses nouvelles amies à un prix...

Le brillant Dennis Gansel, 37 ans, avait bluffé son monde en 2009 avec le fascinant La Vague, dans lequel un professeur de lycée proposait à ses élèves un jeu de rôles prenant place dans un régime totalitaire imaginaire, pour un drame captivant et traumatisant qui avait marqué tous ceux qui l'avaient vu. Son nouveau long métrage, Nous sommes la nuit, se voit comme l'antithèse de Twilight et nous plonge dans l'univers sombre et attirant de femmes vampires, sexy, gothiques et assoiffées de sang frais, pour un film d'épouvante qui vous scotchera à votre siège. Un film d'horreur où se côtoient plusieurs genres, à la mise en scène aboutie et au casting des plus venimeux, qui prouve une fois de plus toute la diversité et le talent du cinéma allemand actuel.
Note :
***

"Encore un baiser" - de Gabriele Muccino - avec Stefano Accorsi, Vittoria Puccini et Claudio Santamaria.

Carlo est séparé de sa femme Giulia qui a la garde de leur fille de dix ans, Sveva. Il vit avec Ginevra, une jeune femme beaucoup plus jeune que lui, tandis que Giula vit avec Simone, un acteur à la petite semaine. Paolo, Alberto et Adriano, partis pour un tour du monde, ont été arrêtés dans leur élan par le tsunami. Paolo et Alberto sont rentrés, mais Adriano s'est fait arrêter pour trafic de drogues et a fait trois ans de prison en Thaïlande. Paolo a repris le magasin d'objets religieux de son père. Il sort avec Livia, l'ex d'Adriano, qui a élevé seul leur fils, Tommaso, 11 ans maintenant. Livia refuse de dire à Tommaso les liens qu'elle partage avec Paolo. Le couple de Marco et Veronica bat de l'aile : ils n'ont jamais réussi à avoir d'enfants, et maintenant, le désir a disparu. Lorsqu'Adriano rentre de Thaïlande, les amis vont se retrouver, et le temps du bilan est arrivé, 10 ans plus tard.

Si Dennis Gansel marque le renouveau du cinéma germanique, Gabriele Muccino est de très près associé à celui du cinéma transalpin. Le réalisateur de 43 ans, à qui l'on doit notamment Juste un baiser (2002), Souviens-toi de moi (2003), ou A la recherche du bonheur (2007) et Sept vies (2009) avec Will Smith, nous revient avec sa nouvelle comédie romantique. Poétique, tendre, réussie, on aurait cependant espéré quelque chose d'un peu moins déjà vu de la part de ce cinéaste confirmé. Reste le charme de Stefano Accorsi, le compagnon de Laetitia Casta, qui rend cette romance on ne peut plus attachante.
Note : **

"Love et autres drogues" - de Edward Zwick - avec Jake Gyllenhaal, Anne Hathaway et Oliver Platt.

New York, les années 90. Jamie est un jeune commercial redoutable dont l'assurance - et le physique avantageux - sévissent aussi bien auprès des femmes que dans l'univers implacable de l'industrie pharmaceutique où, entre antidépresseurs et dopants sexuels, il parvient finalement à tout vendre.
Mais il y a une personne qui semble insensible aux charmes de Jamie : Maggie. Une jeune femme très séduisante et furieusement indépendante qui, comme Jamie, fuit l'engagement émotionnel, mais pour des raisons très différentes. Elle est atteinte d'une maladie chronique et a décidé de vivre uniquement au jour le jour.
Malgré eux, ce qui devait être une histoire sans lendemain va alors s'intensifier. Tous deux vont bientôt voir leurs principes respectifs malmenés et devenir accros à la plus puissante des drogues qui soit : l'amour.

Parmi la tonne de comédies romantiques qui envahissent nos écrans chaque année, il aura fallu attendre la toute fin décembre pour découvrir l'une des plus réussies de 2010. Malgré un thème archi-rebattu, le charme évident de son casting et la complicité visible qui se dégage du duo d'acteurs servent des dialogues parfaits pour un long métrage qui vous fera passer du rire aux larmes en quelques minutes. Le réalisateur de Légendes d'automne et du Dernier Samouraï prouve avec ce Love et autres drogues qu'il n'est pas uniquement un réalisateur de grandes fresques, mais qu'il peut aussi s'attarder sur des sentiments et des scènes beaucoup plus intimes. Une réussite.
Note : ***

Vous avez dorénavant toutes les bobines entre les mains pour choisir vos films et passer d'agréables moments dans vos salles obscures.
A l'année prochaine...

Et n'oubliez pas : Viva el Cinema !

Adam Ikx

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel