Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Mort de Brice Louge, surpris au lit avec sa maîtresse peu avant : son cadavre retrouvé....

Mort de Brice Louge, surpris au lit avec sa maîtresse peu avant : son cadavre retrouvé....
Par Mafalda Betty Rédactrice
Citoyenne du monde qui adore les blind tests des années 90, elle se passionne pour les histoires de cœur avec ou sans happy end des personnalités françaises et internationales.
3 photos
Après d'intenses recherches, le corps de l'ouvrier agricole de 30 ans Brice Louge a été retrouvé dans un canal au début du mois d'août. Peu avant sa disparition inquiétante en février, il avait été surpris dans le lit de sa patronne par le fils de cette dernière. L'idée d'un suicide fait partie des pistes sérieusement envisagées.

Le 2 août 2022, le corps de l'ouvrier agricole Brice Louge a été découvert dans le canal du Camon à Labarthe-Rivière en Haute-Garonne, soit cinq mois après sa disparition dans la nuit du 19 au 20 février, peu après avoir été surpris dans le lit de sa maîtresse et patronne Nadine, par le fils de cette dernière. Le Parisien révèle désormais de nouveaux éléments de l'enquête qui accréditeraient la thèse d'un possible suicide.

Pour l'heure, le corps n'a pas été formellement identifié car les résultats de l'analyse ADN ne seront connus que dans deux semaines, mais tous les éléments sont réunis pour dire qu'il s'agissait bien du trentenaire recherché depuis des mois : il a été retrouvé dans sa Renault Clio, dans laquelle se trouvaient également son téléphone, la carte grise du véhicule et un peu d'argent liquide, mais aussi la veste fluo orange, un fusil et plusieurs couteaux dont Brice se servait pour ses sorties hebdomadaires à la chasse. Les premiers éléments de l'autopsie n'indiquent aucune trace de violences, de quoi écarter l'idée d'un crime. Des analyses toxicologiques sont en cours ainsi que la recherche de diatomées, des microalgues, pour confirmer ou infirmer une mort par noyade.

Si la juge d'instruction en charge veut faire examiner les traces ADN au niveau des poignées de portes et du coffre pour les confronter à celles des autres personnes impliquées dans l'affaire - Nadine (l'amante de Brice), Bastien (le fils de Nadine) et Dylan, compagnon de Bastien et gendarme de profession -, le scénario d'un suicide se dessine avec les preuves d'une "propulsion volontaire" du véhicule dans le canal. Une expertise est en cours et prouvera s'il s'agit d'une chute volontaire dans l'eau et pas un accident de la route.

La thèse du suicide est aussi appuyée par le fait que la voiture a été retrouvée près de la ferme où Brice Louge travaillait et de la maison où il a été surpris dans le lit de sa patronne de vingt ans son aînée, avant d'y être expulsé par son fils. Selon Le Parisien, ce dernier, Bastien, lui aurait promis de révéler sa liaison secrète, de quoi ternir sa réputation et le faire licencier. L'expertise du téléphone de la victime pourrait apporter plus de précisions sur l'ultime discussion qu'il aurait pu avoir avant de mourir. Les parents de Brice Louge sont face à une attente insupportable pour comprendre pourquoi leur fils, sans antécédents dépressifs ou suicidaires, célibataire, timide mais sociable, a pu disparaître. Leurs avocats, maîtres Camille Lauga et Joris Morer, ne veulent écarter aucune hypothèse pour l'heure.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image