Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Curtis Hanson (8 Mile) : La peine d'Eminem, la bourde de Russell Crowe

Le cinéaste avait 71 ans.

Le réalisateur américain Curtis Hanson est mort le 20 septembre à l'âge de 71 ans chez lui à Hollywood, annonce le site TMZ. Les autorités ont confié que les secours sont venus chez lui, après avoir reçu un appel d'urgence. Il aurait succombé à une crise cardiaque.

Curtis Hanson avait décroché un Oscar pour le scénario de L.A. Confidential avec Kim Basinger, Kevin Spacey et Russell Crowe. Sorti en 1997, c'est l'adaptation du roman du même nom de James Ellroy. Il a ensuite réalisé 8 Mile (2002), offrant le premier rôle à Eminem. Un film s'inspire du début de carrière du rappeur à Détroit. On lui doit également In her Shoes en 2005, avec le beau tandem formé par Toni Collette et Cameron Diaz. Son dernier film date de 2012 : il s'agit de Chasing Mavericks (coréalisé avec Michael Apted), dans lequel joue Gerard Butler. Hanson a aussi été acteur, notamment dans Adaptation (2002), où il interprète le mari de Meryl Streep.

Eminem a d'ailleurs publié un communiqué, diffusé par The Hollywood Reporter, suite à la mort du cinéaste : "Curtis Hanson a cru en moi et en l'idée complètement folle de faire un tournage de battle de rap à Detroit. Il a fait tout simplement de moi un acteur pour 8 Mile. J'ai eu de la chance de le connaître."

Bande-annonce du film 8 Mile (2002) de Curtis Hanson

Russell Crowe a également réagi à la mort de Curtis Hanson, se souvenant de sa collaboration avec celui qui l'a dirigé dans L.A. Confidential pour une performance qui l'a mis sur le devant de la scène. Cependant, il a écorché le nom du réalisateur en tweetant, s'excusant peu après : "Manifestement, j'étais bouleversé... RIP Curtis Hanson... Pour cette correction, il aurait demandé de faire une autre prise, 'en technicolor monsieur'."

Bande-annonce du film L.A. Confidential de Curtis Hanson (1997)
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel