Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de David Bowie : Retour sur la carrière immense et les doubles de l'icône

13 photos
Lancer le diaporama
Le chanteur est mort le 10 janvier après une lutte de dix-mois contre la maladie.

Il y a quelques jours à peine, David Bowie célèbrait son 69e anniversaire avec la sortie du mystérieux et fascinant album Blackstar. Depuis quelques années, il était presque devenu invisible, n'accordant aucune interview et n'apparaissant que dans ses clips.

Ce lundi 11 janvier, un message est posté sur les réseaux sociaux de l'artiste : "10 janvier 2016, David Bowie est mort en paix entouré de sa famille après une courageuse bataille de 18 mois contre le cancer." Son fils, le réalisateur Duncan Jones, confirme à son tour sur Twitter : "Très peiné et attristé de dire que c'est vrai. Je serai offline pendant un moment."

Né David Jones à Londres en 1947, il forme son premier groupe à 15 ans. Il joue du saxophone, instrument que l'on retrouve encore largement dans Blackstar, du piano et de la guitare. Il fait ses débuts dans plusieurs groupes avant qu'il ne prenne le pseudonyme de Bowie pour la sortie de son premier album solo en 1967. Deux ans plus tard, il rencontre son premier succès avec le single Space Oddity alors que l'homme fait ses premiers pas sur la Lune. En 1971, il publie l'album Hunky Dory porté par Changes et Life on Mars, un album considéré par beaucoup comme son chef d'oeuvre. Le dernier avant une transformation totale.

David Bowie - Starman - extrait le l'album "The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars" en 1972.

Bowie devient Ziggy Stardust, un alien descendu sur terre. Entre théâtre Kabuki, mime et glam rock, le rockeur cartonne entouré de son groupe, The Spiders from Mars. Une tournée gigantesque suit la sortie du disque, en Europe comme aux Etats-Unis. Lors du dernier show, Bowie tue sa créature avant de revenir sous les traits du jumeau mélancolique de Ziggy, Aladdin Sane. Son visage barré d'un éclair est peut-être l'image la plus forte de Bowie.

En 1973, il se réfugie près de Paris au Château d'Hérouville. Le documentaire de Gaëtan Chataigner et Christophe conte, intitulé David Bowie, l'homme cent visages, s'intéresse plus particulièrement à cette période de l'artiste. Il y enregistre d'abord l'album de reprises Pin Ups, avant d'y revenir en 1977 pour produire le premier album solo d'Iggy Pop (The Idiot) et commencer à travailler sur Low, premier volet de la trilogie berlinoise suivie par Heroes (1977) et Lodger (1979). Entre temps, il décrochera son premier numéro un aux Etats-Unis avec le titre Fame sur l'album soul Young Americans (1975).

Paranoïaque à cause de la cocaïne qu'il consomme quotidiennement, David Bowie devient le Thin White Duke dans le magnifique Station to Station. Il aurait pu mourir alors il décide de revenir à Hérouville pour se mettre au vert avec plus ou moins de succès. Tony Visconti l'y rejoint avant que le duo ne file à Berlin terminer Low et sa trilogie avec le magicien Brian Eno.

David Bowie - Ashes to Ashes - extrait de l'album "Scary Monsters (And Super Creeps)" en 1980.

En 1980, il publie Scary Monsters (And Super Creeps) porté par une chanson magnifique, Ashes to Ashes. Bowie fait renaître le Major Tom que l'on découvrait dans Space Oddity. L'année suivante, il enregistre avec Queen le tube Under Pressure puis décroche son second numéro un des charts US avec le single Let's Dance, publié en 1983. Les années suivantes, il fonde le groupe Tin Machine. Les critiques ne le suivent plus.

L'album Outside marque ses retrouvailles avec Brian Eno en 1995. En 1997, il publie l'album électronique Earthling sur la pochette duquel il apparaît de dos en redingote Union Jack signée Alexander McQueen. Bowie est l'un des premiers artistes à investir le web. Ses albums sortent à intervalle régulier, toujours en collaboration avec Tony Visconti. Puis vient la tournée mondiale du Reality Tour en 2003 et 2004. La tournée tourne court : les problèmes cardiaques de Bowie ont nécessité une lourde opération chirurgicale et une interminable convalescence.

David Bowie -Earthling - 1997.
David Bowie -Earthling - 1997.

À partir de ce moment, David Bowie s'économise : on le croise sur scène au côté d'Arcade Fire (2005) et sur leur album Reflektor (2013), dans des campagnes publicitaires, pour venir récupérer un Grammy Award couronnant l'ensemble de sa monumentale carrière (en 2006), sur le premier album de Scarlett Johansson (2008), au cinéma dans Le Prestige (2006) de Christopher Nolan. On peut aussi le croiser auprès de son épouse Iman et leur fille Alexandria Zahra (12 ans) entre Londres et Manhattan. Rarement toutefois.

David Bowie - The Next Day - extrait de l'album éponyme sorti en 2013.

Puis l'inimaginable s'est produit : le 8 janvier 2013, le jour de son anniversaire, il annonce la sortie d'un nouvel album. Dans un monde où tout se sait, le secret a été gardé jusqu'au bout par une poignée de fidèles. The Next Day, très rock, est porté par le single The Stars (Are Out Tonight). Dans le clip, Bowie joue les retraités au côté de Tilda Swinton alors que ses précédentes incarnations semblent hanter leur maison. Pour le single éponyme, un clip fantastique nous montre le chanteur en prophète tandis que Marion Cotillard est une fille de joie qui porte soudainement les stigmates du Christ. Scandale ! Trois ans plus tard, Blackstar. Un disque envoûtant et fascinant porté par deux clips qui le sont tout autant. On y retrouve notamment les titres composés par Bowie pour sa comédie musicale Lazarus.

Bowie n'a pas fait de promotion évidemment. Son producteur fétiche Tony Visconti est depuis longtemps son porte-parole. Et quand, à Londres, on inaugurait en 2013 la colossale exposition David Bowie Is, pour laquelle le chanteur a ouvert ses archives personnelles (il garde tout), c'est un autre double qu'il envoie à sa place : Tilda Swinton.

David Bowie - The Stars (Are Out Tonight) - extrait de l'album "The Next Day" en 213.

Un mot pour finir sur le cinéma. Il était à l'affiche, on l'a dit, du Prestige de Christophe Nolan, mais David Bowie s'est aussi L'Homme qui venait d'ailleurs (1976), le sublime Furyo (1983), les Prédateurs, dans lequel il est un vampire au côté de Catherine Deneuve (1983), La Dernière Tentation du Christ de Scorsese (1988) et même un caméo dans Zoolander (2001). Des films cultes, chacun dans leur genre.

David Bowie - Blackstar - Extrait de l'album "Blackstar", janvier 2016.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel