Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de George Michael: Son ami Andrew Ridgeley (Wham) "fracassé par le chagrin"

57 photos
Lancer le diaporama
George Michael et Andrew Ridgeley, formant le duo Wham!, Last Christmas (1984). George Michael est mort à 53 ans le 25 décembre 2016.
L'autre moitié de Wham! aurait aimé que ce Noël ne soit pas le dernier pour celui qu'il appelle affectueusement "Yog"...

Noël 1984 : dans le sillage de leurs tubes Wake Me Up Before You Go Go, Careless Whisper et Freedom, George Michael et Andrew Ridgeley, alias le duo Wham!, entraînent le public du monde entier dans leurs péripéties sentimentales sur fond de neige suisse et de rivalité amoureuse - autour du mannequin Kathy Hill - avec Last Christmas. Deux ans après ce single caritatif (dont les recettes sont reversées à la lutte contre la famine en Ethiopie) devenu un classique pop de Noël, les chemins des deux anciens copains d'école de Bushey (Hertforshire) se séparent pour ne quasiment plus se recroiser, mais Andrew garde à n'en pas douter de cette formidable aventure des souvenirs émus, ravivés par la disparition de son ancien complice.

Annoncée tard dans la soirée du dimanche 25 décembre 2016 par son agent, la mort à 53 ans de George Michael, qui s'est éteint paisiblement dans son sommeil à son domicile sur les bords de la Tamise à Goring dans le centre de l'Angleterre, a provoqué une immense onde de choc. Une nouvelle brutale et totalement inattendue, alors que l'interprète de Faith devait revenir sur le devant de la scène en 2017 avec un nouvel album et de nouveaux concerts, à laquelle Andrew Ridgeley a été parmi les premiers à réagir : "J'ai le coeur brisé par la disparition de mon ami bien-aimé Yog [un surnom issu de l'acronyme pour Yours Only George, NDLR]. Moi-même, ses proches, ses amis, le monde de la musique, le monde en général. Il sera aimé à jamais", a tweeté Ridgeley, lui-même âgé de 53 ans. Un premier message suivi, trois heures plus tard, d'un autre très affecté : "Fracassé par le chagrin", écrivait-il en partageant un article de la BBC rappelant une interview de George Michael dans laquelle celui-ci déclarait penser "que la musique est l'un des plus beaux dons que Dieu ait faits à l'Homme". "Ce n'est pas Dieu qui l'a donné, c'est toi, mon vieil ami", louait-il.

Andrew Ridgeley a également partagé un tweet endeuillé de Sara Dallin, partenaire de sa propre épouse Keren Woodward au sein du girlsband culte Bananarama.

Pepsi DeMacque et Shirlie Holliman, révélées comme choristes de Wham! avant de fonder le duo Pepsi & Shirlie, ont également été très choquées d'apprendre la disparition de George Michael, partageant leur émotion sur Twitter. "La semaine dernière encore, je le voyais rire, il était heureux", s'est notamment émue Shirlie, tandis que sa complice évoquait les "fantastiques souvenirs chers à son coeur".

Après un coup d'essai peu concluant dans la musique avec trois camarades, George et Andrew avaient fondé Wham! et rapidement trouvé le succès, en particulier auprès des jeunes filles, propulsés notamment par leur passage dans l'émission culte Top of the Pops avec leur single Young Guns (Go for It!), suivi en 1983 par Bad Boys et Club Tropicana, puis les tubes pop que le monde entier connaît. Une aventure d'un peu moins de cinq années achevée en juin 1986 avec un concert d'adieu - "The Final" - à Wembley, le mythique stade de Londres. Chacun a poursuivi en solo, George Michael avec le succès qu'on sait, Andrew Ridgeley sans le rencontrer, ni en musique (son premier album a fait un flop qui a sonné le glas de sa carrière), ni dans la comédie (à laquelle il se risqua en vain à Hollywood, rentrant définitivement au Royaume-Uni en 1990). Les deux anciens compères se réuniront brièvement sur scène en 1991 lors d'un concert de George Michael au Brésil, Andrew se joignant à lui pour le rappel, mais les projets et rumeurs ultérieurs de reformation occasionnelle, notamment pour les 30 ans de Wham!, n'aboutiront pas. Loin du starsystem, Andrew Ridgeley vit paisiblement - et aisément, grâce aux royalties qu'il perçoit - en Cornouailles dans une ancienne ferme restaurée.

Parmi les autres artistes proches de George Michael, Sir Elton John s'est lui aussi rapidement manifesté, avec beaucoup d'émotion : "Je suis profondément choqué. J'ai perdu un ami cher - le plus gentil et généreux, et un brillant artiste. Mes pensées vont à sa famille et à tous ses fans", a-t-il déploré sur Instagram. Les deux chanteurs anglais avaient interprété en duo Don't Let the Sun Go Down on Me, titre d'Elton que George adorait reprendre, en 1985 lors d'un concert pour Live Aid en faveur de la lutte contre le sida, et à nouveau en 1991 lors d'un concert de George Michael à Wembley dont est issue la version enregistrée que l'on connaît bien. Quelques années plus tard, les deux hommes étaient à nouveau unis aux obsèques de la princesse Diana, en septembre 1997.

Leur engagement commun dans la lutte contre le sida était indéniablement un facteur important de leur amitié et George Michael, qui fut choriste d'Elton dans les années 1980 (Nikita, Wrap Her Up), était l'un des parrains de la Elton John AIDS Foundation dédiée à ce combat.

En 2012, quelques mois après avoir réchappé d'une grave pneumonie et être sorti du coma le jour de Noël 2011, l'interprète de Jesus to a Child donnait d'ailleurs en France un concert caritatif pour cette cause, sur la scène de l'Opéra Garnier à Paris : "Je me rappelle qu'il avait payé tous les frais techniques pour que toute la recette soit vraiment reversée au Sidaction, s'est remémorée pour Le Parisien la célèbre productrice Jackie Lombard, qui a travaillé avec lui pendant près de trente ans, à propos de ce qui restera comme la dernière performance de l'artiste en France. Il avait parié qu'exceptionnellement pour la première fois, je serais en robe et non en pantalon ce soir là. Et il a gagné. C'est même lui qui m'a fermé ma robe dans le dos. C'était un vrai gentleman. Il rêvait de son concert symphonique à l'Opéra et je suis contente de lui avoir offert."

Il préparait son grand retour...

Choquée par la mort de George Michael, Jackie Lombard a confié par la même occasion que son retour programmé en 2017 était concret, alors qu'il préparait en toute discrétion un nouvel album studio - son premier depuis Patience, en 2004 - avec le producteur britannique Naughty Boy (lequel n'a pour le moment pas réagi) et qu'un documentaire biographique doit être diffusé en mars. "Je n'en reviens pas. Surtout que l'on espérait annoncer de nouveaux concerts en 2017, notamment à Bercy. Pour moi, il était en train d'enregistrer un album. Son entourage m'avait même demandé des contacts de fans français pour annoncer prochainement une sortie", assure-t-elle. Un come-back que tous espéraient, après des années en retrait médiatique émaillées d'incidents : outre son épisode médical, George Michael a connu divers déboires liés à la drogue dans le passé, passant notamment quatre semaines en prison en 2010 après avoir encastré, sous l'emprise du cannabis, sa Range Rover dans un magasin du nord de Londres.

Les plus grands noms du showbiz se sont émus massivement sur les réseaux sociaux en apprenant la disparition prématurée de l'une des plus grandes icônes de la pop. A l'image du tweet du rockeur canadien Bryan Adams, un bon résumé de ce que beaucoup pensent : "RIP George Michael. Je ne peux pas y croire. Un chanteur incroyable et un homme adorable, bien trop jeune pour nous quitter."

Comme d'autres, la Queen of Pop Madonna a pour sa part conspué cette année qui nous a volé coup sur coup David Bowie, Prince et George Michael : "Adieu mon ami ! Un autre grand artiste nous quitte. Est-ce que 2016 peut aller se faire foutre MAINTENANT ?", a-t-elle ainsi publié sur Instagram. L'actrice Sarah Michelle Gellar a eu le même genre de pensée... mais a "tué" Boy George au lieu de George Michael, s'attirant les foudres des internautes. On relèvera également l'hommage rendu par Duran Duran, groupe contemporain et en partie rival de Wham! : "2016 - perte d'une autre âme talentueuse. Tout notre amour et toute notre compassion à la famille de George Michael."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image