Mort de Nahel : Un potentiel mensonge policier évoqué, la famille de l'adolescent réclame des investigations
Publié le 27 juillet 2023 à 20:00
Par Bertrand Bielle

 | Journaliste

Curieux de nature, Bertrand est toujours à l’affut du moindre petit scoop. Passionné par le football, il n’est jamais bien loin du ballon rond et de toutes les actualités qui en découlent. Toutefois, l’évènementiel du showbiz ou de la politique fait également partie de ses recherches journalistiques privilégiées.
La famille de Nahel, tué à Nanterre en banlieue parisienne à la suite d'un contrôle routier en juin dernier, réclame des investigations sur un potentiel mensonge policier. Une information rapportée par "Le Parisien".
Mort de Nahel : Un potentiel mensonge policier évoqué, la famille de l'adolescent réclame des investigations
Rebondissement dans l'affaire Nahel.
Marche blanche organisée en hommage à Nahel jeune homme tué par un policier après un refus d'obtempérer, à Nanterre, France. © Jean-Baptiste Autissier/Panoramic/bestimage La famille de l'adolescent en a après les fonctionnaires de police.
Mounia, la mère de Nahel porte un fumigène en ouverture de cortège sur le camion lors de la marche blanche organisée en hommage à Nahel jeune homme tué par un policier après un refus d'obtempérer, à Nanterre, France, le 29 juin 2023. 6 200 personnes sont présentes, selon la police. © Jean-Baptiste Autissier/Panoramic/bestimage Ces derniers auraient "tenté de maquiller les conditions de l'intervention policière...
Mounia, la mère de Nahel en ouverture de cortège sur le camion lors de la marche blanche organisée en hommage à Nahel jeune homme tué par un policier après un refus d'obtempérer, à Nanterre, France, le 29 juin 2023. 6 200 personnes sont présentes, selon la police. © Jean-Baptiste Autissier/Panoramic/bestimage ...qui a coûté la vie au jeune homme, le 27 juin dernier à Nanterre", rapporte "Le Parisien".
Scènes de pillages dans les magasins du centre de ville de Strasbourg, France, le 30 juin 2023, après la mort du jeune Nahel, tué par un policier après un refus d'obtempérer à Nanterre. © Elyxandro Cegarra/Panoramic/Bestimage Les policiers auraient tenté de "justifier le tir mortel par une attitude dangereuse de Nahel...
Dégâts après la quatrième nuit de violences dans différents lieux de l'agglomération de Nanterre, France, le 1er juillet 2023, après la mort du jeune Nahel (17 ans), tué par un policier après un refus d'obtempérer à Nanterre (Hauts-de-Seine). © Lionel Urman/Panoramic/Bestimage
La suite après la publicité

Rebondissement dans l'affaire Nahel. La famille de l'adolescent "soupçonne fortement les fonctionnaires de police, voire l'équipage incriminé, d'avoir tenté de maquiller les conditions de l'intervention policière qui a coûté la vie au jeune homme, le 27 juin dernier à Nanterre (Hauts-de-Seine), lors d'un contrôle consécutif à un refus d'obtempérer", rapportent nos confrères du Parisien.

Elle est convaincue "que les policiers ont livré une version initiale consistant à justifier le tir mortel par une attitude dangereuse de Nahel afin de tromper l'autorité judiciaire et se retrancher derrière la légitime défense". Une vidéo prise par un témoin et diffusée sur les réseaux sociaux avait d'ailleurs remis en doute "le bien-fondé de l'action policière". L'auteur du tir, un brigadier appelé Florian M., a depuis été mis en examen pour "homicide volontaire" et placé en détention provisoire.

Une affaire aux multiples rebondissements

Mais cela ne s'arrête pas là. Puisque le 11 juillet dernier, Me Yassine Bouzrou, l'avocat des proches de Nahel, sollicitait dans un courrier adressé au juge d'instruction chargé du dossier des investigations supplémentaires pour des faits de "faux en écriture publique par personne dépositaire de l'autorité publique", dans le cadre d'un réquisitoire supplétif, soit un élargissement de l'enquête. À l'appui de cette demande, une fiche policière, dite "Pégase" avait été versée au dossier judiciaire.

Pour rappel, le jeune Nahel, 17 ans, est mort le 27 juin dernier à Nanterre, en banlieue parisienne. L'adolescent de 17 ans conduisait sans permis avant d'être confronté à un contrôle de police. Suite à son refus d'obtempérer, il a été mortellement blessé par un policier qui lui a tiré dessus à bout portant. De nombreuses violences urbaines avaient alors éclaté partout en France les jours suivant le drame. Des manifestations durant lesquelles la famille du maire de l'Hay-les-Roses avait notamment été attaquée en pleine nuit.

Une enquête a également été ouverte il y a quelques jours après le versement d'une cagnotte en ligne d'1,6 million d'euros à la femme du policier qui a tiré mortellement sur Nahel.

La suite après la publicité
La suite après la publicité
Mots clés
Justice Faits divers Police Violence Photo People People France
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Mort de Patricia Coquatrix : La fille de la famille mythique de L'Olympia est décédée à Marrakech
Mort de Patricia Coquatrix : La fille de la famille mythique de L'Olympia est décédée à Marrakech
11 janvier 2024
"J'ai fait de mon mieux" : Sophie Marceau évoque sa mort sans détour
"J'ai fait de mon mieux" : Sophie Marceau évoque sa mort sans détour
9 janvier 2024
Les articles similaires
Dernières actualités
Dernières news