Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort du prince Philip : l'émotion de Sophie de Wessex à Windsor, elle donne des nouvelles de la reine

29 photos
Voir 29 photos
Mort du prince Philip : l'émotion de Sophie de Wessex à Windsor, elle donne des nouvelles de la reine
Bien qu'elle ait fait ses adieux à son mari, depuis 73 ans, la reine Elizabeth ferait face au deuil avec courage. C'est en tout cas ce qu'a affirmé sa belle-fille la comtesse Sophie de Wessex, à sa sortie du château de Windsor samedi.

Difficile pour Sophie de Wessex de cacher son émotion... Le 10 avril 2021, la comtesse et son mari le prince Edward ont fait une apparition remarquée au château de Windsor. Le couple a rendu visite à la reine Elizabeth au lendemain du décès de son mari le prince Philip. Le prince Edward (57 ans) est le plus jeune des quatre enfants que la souveraine partageait avec son époux de toujours.

Après avoir passé un moment en privé avec Elizabeth II, le comte et la comtesse de Wessex ont quitté le château avec les fenêtres de leur véhicule ouvertes pour saluer les nombreux Anglais venus rendre hommage au duc d'Edimbourg. Comme l'a rapporté une journaliste de Sky News présente sur place, Sophie est apparue "les larmes aux yeux" en affirmant que, malgré son deuil, "la reine a été fantastique". Vendredi déjà, la souveraine de 94 ans avait pu compter sur le soutien de ses autres fils, le prince Charles (72 ans) et le prince Andrew (61 ans), qui lui ont discrètement rendu visite (voir diaporama). Aucune information n'a en revanche été communiquée quant à la venue de la princesse Anne (70 ans).

En raison de la crise sanitaire, tous les bouquets de fleurs, messages et autres présents déposés au pied du château de Windsor - mais aussi devant le palais de Buckingham - sont immédiatement retirés. Comme l'a précisé le Daily Mail, des employés royaux ont assuré que tout sera conservé et exposé aux membres de la famille royale à l'intérieur des demeures royales.

Des obsèques en comité (très) restreint

La dépouille du prince Philip repose pour le moment dans la chapelle privée de la reine, dans leur demeure du Berkshire, avant d'être déplacée samedi au Albert Memorial Chapel, au château de Windsor, pour sept jours de deuil national. Les obsèques sont prévues pour le 17 avril prochain, mais seule une trentaine de personnes pourront y prendre part : une cérémonie religieuse sera organisée pour un petit nombre de proches en la chapelle St Georges, à Windsor, avant que le duc d'Edimbourg ne soit inhumé non loin de là, dans les jardins de Frogmore. Même si la crise sanitaire chamboule les plans du palais pour les funérailles, le prince Philip aurait de toute façon demandé à être enterré sans grande cérémonie nationale.

Si l'on présume de la présence des quatre enfants du défunt, le doute subsiste quant à la venue de ses huit petits-enfants. En tant qu'héritier au trône, le prince William devrait être présent avec son épouse Kate Middleton, mais son frère le prince Harry, parti vivre en Californie avec Meghan Markle il y a un an, pourra-t-il rentrer à temps ? Le duc de Sussex ferait tout pour, en dépit des restrictions pour les voyages internationaux.

Comme l'a détaillé l'AFP, des salves d'artillerie ont salué la mémoire du prince Philip dans tout le Royaume-Uni samedi. Depuis la Tour de Londres au bord de la Tamise, les châteaux d'Edimbourg ou Belfast, dans l'enclave britannique de Gibraltar, sur les navires de la Royal Navy, où il a servi pendant la Seconde guerre mondiale, le bruit des canons a retenti à 12h. Cette salve, première d'une série de 41 (une par minute), vient rendre hommage à celui qui était devenu le patriarche de la famille royale britannique, après être né prince de Grèce à Corfou et avoir passé une enfance ballottée dans toute l'Europe.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image