Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Moundir, des nuits et une rééducation douloureuses : "Mon corps me dit stop"

12 photos
Voir 12 photos
Moundir, des nuits et une rééducation douloureuses : "Mon corps me dit stop"
L'ancien candidat de "Koh-Lanta" livre sans doute le combat le plus difficile de sa vie. Moundir a été touché par la Covid-19, le variant anglais plus précisément. Et le 12 avril, il a de nouveau donné de ses nouvelles.

Déjà vingt-sept (longs) jours que Moundir se bat contre le coronavirus. Et depuis qu'il est sorti de l'hôpital, l'ancien candidat de Koh-Lanta (20013 et 2008) partage son douloureux combat avec ses abonnés pour leur donner de ses nouvelles mais aussi, pour les alerter sur la dangerosité du virus.

Chaque jour est une victoire pour Moundir qui a bien cru qu'il allait mourir lors de son hospitalisation. L'époux d'Inès a eu les poumons touchés à 80% et était donc sous oxygène. Il a aussi été admis en service de réanimation. Fort heureusement, il s'en est sorti. Mais sa bataille n'est toujours pas terminée car il a toujours besoin d'une machine pour l'aider à respirer et ressent parfois des douleurs à cause de sa difficulté à respirer.

Le 12 avril, il a une nouvelle fois fait le bilan : "Day 27... Les nuits se suivent mais ne se ressemblent pas. Parfois, les douleurs au niveau de mes poumons sont présentes, parfois non. Ce virus, le variant anglais, restera une rencontre que je n'oublierai jamais pour les difficultés qu'elle me donne. Néanmoins, ma rééducation je la pousse au maximum. Mais mon corps me dit stop et je le ressens tout de suite sur ma respiration." Moundir a ensuite remercié une fois de plus ses abonnés pour leur soutien indéfectible. "Et je ne cesserai de vous dire de vous protéger mais aussi ceux qui vous entourent. Le combat continue...", a-t-il conclu.

Le 10 avril, Moundir a souhaité partager une photo de lui, sous oxygène. Il voulait faire savoir que le variant anglais avait "pris une avance" sur lui et que la journée avait été particulière. "Les journées de rééducation sont dures, je cherche et bosse ma respiration quand je ne suis pas sous assistance respiratoire et croyez moi que c'est juste l'enfer... Vraiment les jeunes faites attention à vous, les hôpitaux et la réanimation sont remplis de jeunes", a-t-il précisé.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image