Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Muriel Robin, émue : Le jour où elle a voulu se suicider "pour punir" sa mère...

16 photos
Lancer le diaporama
Muriel Robin, le 19 avril dans "le Divan" de Marc-Olivier Fogiel sur France 3. L'humoriste évoque, en larmes, un des pires jours de sa vie. Photo BestImage © Dominique Jacovides
C'est en larmes que la comédienne raconte le jour où elle a failli commettre le pire...

"J'ai commencé à pleurer très tard et quand j'ai ouvert les vannes, il y en a eu, de la flotte", a expliqué Muriel Robin, mardi 19 avril dans Le Divan de Marc-Olivier Fogiel. Et comme l'a dévoilé l'humoriste de 60 ans, les larmes ont notamment beaucoup coulé à cause de son rapport avec sa mère.

"Elle était une femme avec un charisme incroyable, aussi dure que drôle. Je me suis dit que je ne voulais pas être comme elle car elle n'était pas très aimée", explique-t-elle. "Pas aimée" et surtout pas très aimante comme on a pu s'en rendre compte au cours de l'interview. Expliquant n'avoir jamais pu se remettre de l'absence de mots tendres comme "tu es belle, formidable, je suis fière", Muriel Robin a un jour envisagé le pire à cause des propos assassins de sa mère.

Elle explique : "Ma mère a eu une phrase très malheureuse un jour. Ça commençait à marcher pour moi, je faisais un one-man show et je dis à ma mère que j'ai croisé telle ou telle personne connue. Elle fait une drôle de tête. (...) Je suis sur le point de partir et là, elle me dit – c'est dommage car elle ne voulait pas me faire du mal : 'Vas-y, va faire ton intéressante.'" Des propos qui ont eu des conséquences terribles sur l'actrice à l'affiche du film Les Malheurs de Sophie. "Je descendais l'avenue Marceau en moto et je me demandais dans quel arbre j'allais me foutre pour la punir. Trente ans après, je revois cette scène. Et je me suis dis que je ne pouvais pas lui faire ce chagrin-là", continue-t-elle, en larmes.

"Ne pouvant pas s'applaudir" car elle estime toujours qu'elle ne fait rien d'autre que son intéressante, la compagne d'Anne le Nen raconte ensuite pourquoi la mort de ses parents l'a finalement soulagée. "Même si ça libère, je donnerais tout pour qu'ils reviennent. J'ai voulu mourir avec ma mère. Mais une fois qu'ils ne sont plus là, oui ça libère quelque chose. Comme, pour eux, il n'y avait pas de plaisir dans la vie, j'essaie de prendre du plaisir. Mais je ne le faisais pas à l'époque par peur qu'on me dise : 'Tu prends du plaisir alors que nous, on s'est tués au boulot pour vous élever'", confesse-t-elle.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image