Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Neymar (FC Barcelone) : Une fraude fiscale à 42 millions ?

20 photos
Lancer le diaporama
Neymar est accusé de fraude fiscale pour une valeur de 42,17 millions d'euros.
La star du foot brésilien doit verser une belle somme d'argent aux impôts...

À croire que le FC Barcelone aimante les scandales à base billets verts. Après Lionel Messi mis en examen pour fraude fiscale, une autre star du club catalan pourrait également apparaître sur le banc des accusés face à un juge. L'attaque Neymar est accusé de fraude fiscale pour une valeur de 188,8 millions de réais, soit 42,17 millions d'euros.

Devant une telle somme, la justice brésilienne a ordonné vendredi de geler des actifs de Neymar. "Il a été appliqué une amende de 150% (...) et on lui demande le paiement de 188,8 millions de réais", a affirmé le juge Carlos Muta dans sa sentence. La justice croit savoir que 14,2 millions d'euros correspondent à l'impôt sur le revenu impayé entre 2011 et 2013, le reste aux amendes et intérêts. Le juge brésilien soupçonne ainsi le joueur brésilien de 23 ans de fraude aux impôts entre 2011 et 2013, quand il jouait à Santos (le club brésilien qui l'avait révélé), puis lors de son transfert douteux au FC Barcelone en mai 2013. Pointée du doigt, la fameuse transaction que le club barcelonais avait faite en 2011, soit 10 millions d'euros en guise de "droits préférentiels" pour s'assurer que la star du ballon rond n'aille pas ailleurs. Une somme pour laquelle Neymar n'a pas payé d'impôts.

Une partie des biens des compagnies du groupe Neymar au Brésil, évalués à 244,2 millions de réais (54,6 millions d'euros), o également été gelée. Le juge Muta considère que Neymar est le "seul responsable de l'obtention des revenus" de ces entreprises qui ont déjà des dettes antérieures envers le fisc brésilien (un peu moins d'un million d'euros). Les parents de Neymar ont assuré vendredi dans un long communiqué que ni eux, ni leur fils, en tant que titulaires des entreprises, n'avaient commis de fraudes fiscales. Ils ont nié également avoir des biens dans un quelconque paradis fiscal et affirment qu'ils attendent "tranquilles" les suites de cette affaire.

En 2013, le transfert du prodige brésilien avait déjà fait couler beaucoup d'encre. Déclarée au départ à 57,1 millions d'euros (40 millions pour la famille de Neymar et 17,1 pour le Santos), la somme versée par le Barça selon la justice espagnole aurait finalement été d'au moins 83,3 millions d'euros. Soupçonnés d'avoir dissimulé au fisc le montant réel du transfert, le président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu, son prédécesseur, Sandro Rosell, et le club lui-même ont été accusés de fraude fiscale et sont dans l'attente de leur jugement. La nouvelle direction du club avait récemment révélé les détails d'une transaction qui s'est élevée à 86,2 millions d'euros, après avoir rajouté au transfert plusieurs contrats signés en parallèle.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image