Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nicolas Bedos : Condamné à trois mois de prison pour outrage et menace de mort

C'est ce vendredi 14 février, jour de St-Valentin, que Nicolas Bedos comparaissait devant le tribunal correctionnel de Paris. Visé par trois chefs d'accusation - conduite en état d'ébriété, outrage et menace de mort à l'encontre d'agents des forces de l'ordre - l'écrivain, chroniqueur et dramaturge a écopé d'une peine de trois mois de prison avec sursis assortie d'une amende de 800 euros. Il devra également s'acquitter de 750 euros de dommages et intérêts aux fonctionnaires de police, et de 300 euros correspondant aux frais de justice.

Les policiers ont notamment évoqué les fameuses insultes dont ils ont fait l'objet : Nicolas Bedos aurait, selon eux, qualifié leur métier de "boulot de merde". Et ajoutant à destination de l'un d'eux : "Je te retrouverai et je te tuerai." Un comportement jugé "inadmissible" et des propos qualifiés de "détestables" par la représentante du parquet.

Pour rappel, celui qui officie depuis septembre 2013 dans l'émission de Laurent Ruquier On n'est pas couché, était arrêté dans la nuit du 24 septembre dernier, sur son scooter, avant de s'effondrer au milieu de la chaussée, dans la rue du Croissant (Paris 2e). Une chute sans gravité, mais qui a poussé les policiers présents dans le quartier à effectuer un contrôle d'alcoolémie sur l'impertinent chroniqueur.

Contrôlé avec un taux de 1,66 g d'alcool par litre de sang, Nicolas Bedos a, selon une source policière citée par l'AFP, "insulté tout le monde" avant d'être interpellé et placé en cellule de dégrisement tôt ce matin-là, dans le cadre de sa garde à vue. Il était remis en liberté le lendemain en fin d'après-midi.

En janvier 2011, sur l'antenne de Canal+, Nicolas Bedos avait évoqué un premier passage en cellule de dégrisement, qualifiant alors les policiers qui l'avaient interpellé d'"odieux, abrutis, voyous en uniforme, racailles tombées du bon côté, au QI d'un poulpe mort". Pour ces propos, il avait été condamné en juillet 2012 à 2 000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris, pour "insultes publiques".

Joachim Ohnona
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Jean-Charles éliminé des "12 Coups de midi", le 15 octobre 2019, sur TF1
Cristina Cordula dans "Je t'aime etc" lundi 14 octobre 2019.
Hommage à Idille dans Danse avec les stars - 12 oct 2019.
Jean-Charles des "12 Coups de midi" évoque sa grosse perte de poids, le 12octobre 2019, sur TF1
Elodie Frégé rétablit la vérité sur le plateau de C8 au sujet de Michal, le 11 octobre 2019.
Rachel Legrain-Trapani se confie sur le plateau de TPMP sur Miss France 2019.
Amandine Billoux, invitée sur le plateau de TPMP le 11 octobre 2019.
Purepeople.com a rencontré Camille Cerf le 5 septembre 2019 à la Galerie Rambuteau, à Paris, pour la présentation de sa collection capsule "CULOTTÉE ", pour la marque de lingerie Pomm'Poire,
Florent Pagny de passage dans "C à Vous" (France 5) le 10 octobre 2019.
Sylvie Tellier évoque l'intégration des candidates trans à l'élection Miss France dans "Je t'aime etc.", le 9 octobre 2019 sur France 2.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel