Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nicolas Bedos "obligé" de se justifier : il sort du silence après sa polémique antimasque

Nicolas Bedos (Meilleure réalisation pour "La Belle Époque") - Pressroom (remise des Swann d'Or) lors de la 34e édition du festival de Cabourg, Journées Romantiques. © Coadic Guirec / Bestimage
12 photos
Lancer le diaporama
Nicolas Bedos (Meilleure réalisation pour "La Belle Époque") - Pressroom (remise des Swann d'Or) lors de la 34e édition du festival de Cabourg, Journées Romantiques. © Coadic Guirec / Bestimage
"Bon, allez, soyons francs. Arrêtez tout. TOUT." Ces quelques mots vous disent sans doute quelque chose, tant ils ont été relayés sur les réseaux sociaux par un mouvement antimasque. Fatigué de cette polémique, Nicolas Bedos a tenté d'expliquer ce qui l'avait poussé à les écrire.

Bas les masques ! En cette période de crise sanitaire, certains gestes barrières ne sont pas au goût de Nicolas Bedos. Et en faisant savoir son envie de respirer à l'air libre, le comédien a trouvé un écho phénoménal. Sa tirade a été relayée par un très grand nombre de Français, las de cette situation interminable... mais a aussi soulevé le coeur de l'autre partie de la population. Fatigué de devoir se justifier, surpris d'avoir été érigé en leader d'opinion, le réalisateur s'est accordé un droit de réponse dans le journal Le Point.

Mon laïus matinal pas motivé par mon regret de ne plus pouvoir trinquer avec d'autres "porcs pleins de fric"

"Sorti de son contexte, le petit texte que j'ai lancé comme un pavé dans le marécage du Web était – pour le moins – excessif et maladroit, a-t-il confessé. Il m'oblige aujourd'hui à préciser ma position – si tant est que j'en aie une, égaré comme vous tous dans une incertitude morbide. Contrairement aux brillantes analyses que j'ai pu lire ici ou là, mon laïus matinal n'était pas motivé par mon regret adulescent de ne plus pouvoir trinquer avec d'autres 'porcs pleins de fric' aux terrasses des bistrots (quoique ce fût, je le concède, un de mes sports favoris). Non, j'ai écrit ces quelques mots au lendemain de la messe organisée pour mon parrain dont je ne regretterai jamais assez de n'avoir pu, confinement oblige, accompagner les dernières heures et autres mots d'esprit"

C'est le texte d'un type qui vient de passer l'été à enterrer des êtres chers

Il est vrai que l'année 2020 ne fut pas bonne pour Nicolas Bedos. Il a tout d'abord fait ses adieux à son guide, son maître à penser, l'homme de lettres Jean-Loup Dabadie, le 24 mai 2020. Quelques heures plus tard, le 28, c'est son père Guy Bedos qui tirait sa révérence. Beaucoup à encaisser pour un seul homme, d'autant plus qu'il a été impossible, en raison de la pandémie du coronavirus, d'approcher ces êtres chers en pleine souffrance. "C'est le texte d'un type qui vient de passer l'été à enterrer des êtres chers aussi régulièrement qu'Olivier Véran change d'avis, poursuit le cinéaste. Un 'affreux libertaire' que la guerre sanitaire engage à la distanciation au moment même où sa famille réclame du rapprochement. Oui, en crachant cette litanie, je n'avais pas pris la mesure de l'insulte qu'elle semblait postillonner aux masques des soignants qui se battent pour nos gueules, aux flics qui s'épuisent à nous protéger de nos ivresses affectives et à tous ceux – dont je suis – qui ont peur pour leurs proches et eux-mêmes." À la tête du film La Belle Époque, Nicolas Bedos n'était sans doute pas prêt à en vivre une autre, un peu moins douce...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

L'anniversaire de M. Pokora le 26 septembre 2020.
L'anniversaire de M. Pokora le 26 septembre 2020.
Gérard Depardieu a raconté sur TPMP comment il avait été arrêté fin août 2020.
Gérard Depardieu a raconté sur TPMP comment il avait été arrêté fin août 2020.
Caroline Receveur et son fils Marlon sur Instagram.
Caroline Receveur et son fils Marlon sur Instagram.
Line Renaud dans l'émission "Sept à Huit", sur TF1.
Line Renaud dans l'émission "Sept à Huit", sur TF1.
Le Père Fouras réagit à l'épreuve remportée par Vianney dans Fort Boyard - Samedi 8 août 2020, France 2
Le Père Fouras réagit à l'épreuve remportée par Vianney dans Fort Boyard - Samedi 8 août 2020, France 2
Bruno Guillon présente l'émission "Les Z'amours", sur France 2.
Bruno Guillon présente l'émission "Les Z'amours", sur France 2.
Joyce Jonathan, première sortie pour sa fille Ghjulia, et le papa (à l'identité secrète) ?
Joyce Jonathan, première sortie pour sa fille Ghjulia, et le papa (à l'identité secrète) ?
M.Pokora et son fils Isaiah, le 31 mai 2020 sur Instagram.
M.Pokora et son fils Isaiah, le 31 mai 2020 sur Instagram.
Léa Djadja remercie ses fans après la naissance de sa fille Kiki. Elle révèle au passage souffrir de rétention d'eau.
Léa Djadja remercie ses fans après la naissance de sa fille Kiki. Elle révèle au passage souffrir de rétention d'eau.
Amir dans l'émission "Je t'aime etc" sur France 2.
Amir dans l'émission "Je t'aime etc" sur France 2.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image