Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Novak Djokovic "renvoyé chez lui par le premier avion" : le premier ministre australien menace le tennisman !

Novak Djokovic "renvoyé chez lui par le premier avion" : le premier ministre australien menace le tennisman !
Par David Contreras Rédacteur
Addict aux séries sur les vampires et les zombies, il connaît tout sur vos stars préférées, avec une petite préférence pour ce qui se passe outre-Atlantique. S’il a le sang chaud des Espagnols, il garde tout de même son humour bien français et ne recule jamais devant un jeu de mot bien senti.
13 photos
Alors qu'il vient de bénéficier d'une exemption médicale pour participer à l'Open d'Australie, Novak Djokovic va néanmoins devoir prouver qu'il la mérite bien. Le premier ministre australien compte bien faire respecter la loi et n'hésitera pas à le "renvoyer chez lui".

L'Open d'Australie n'a pas encore commencé, mais l'on ne parle déjà plus que de ça dans le monde du tennis. Le Grand Chelem qui se tient tous les ans en début d'année doit démarrer d'ici deux semaines, mais la crise sanitaire actuelle rend les choses très compliquées. Si les organisateurs du tournoi ordonnent à tous les participants d'être vaccinés pour participer, un seul joueur a eu le droit à une exemption médicale, Novak Djokovic. Le numéro un mondial, ultra favori et déjà vainqueur à neuf reprises du tournoi australien a bénéficié à la surprise générale de cette exemption, lui que l'on sait rétif à la vaccination, et ce n'est d'ailleurs pas le seul tennisman.

Une situation qui a beaucoup fait jaser lorsque le mari de Jelena a publié sur son compte Instagram la nouvelle. Depuis, le gouvernement australien a décidé de s'en mêler et le premier ministre en personne, Scott Morrison, s'est voulu très clair. "S'il n'est pas vacciné, il devra apporter une preuve acceptable qu'il ne peut pas l'être pour des raisons médicales afin de pouvoir voyager dans les mêmes conditions que les personnes vaccinées", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse rapportée par SBS.

Si cette preuve n'est pas suffisante, il sera traité comme tous les autres

Très clair sur ses intentions, le premier ministre ne veut faire aucune faveur à Novak Djokovic. "Si cette preuve n'est pas suffisante, il sera traité comme tous les autres (ndlr, non-vaccinés)", ajoute-t-il avant d'affirmer que si cela s'avère être le cas, le tennisman serbe de 34 ans serait "renvoyé chez lui par le premier avion".

L'exemption médicale accordée par les organisateurs de l'Open d'Australie fait donc beaucoup jaser en Australie et la presse s'en est donnée à coeur joie ces dernières heures. Alors qu'il doit arriver sur l'île dans les prochaines heures, Novak Djokovic va devoir fournir une preuve en béton pour pouvoir participer au tournoi du Grand Chelem australien.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image