Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Oscar Pistorius, le procès: Un témoin en larmes, une dispute et des 'bang, bang'

Oscar Pistorius à son arrivée au tribunal de Pretoria pour le second jour de son procès, le 4 mars 2014
14 photos
Lancer le diaporama
Oscar Pistorius à son arrivée au tribunal de Pretoria pour le second jour de son procès, le 4 mars 2014

Au deuxième jour du procès d'Oscar Pistorius qui doit répondre du meurtre de sa compagne Reeva Steenkamp, son avocat a tenté de déstabiliser et de décrédibiliser le témoin à charge qui s'était déjà exprimé la veille. Une tentative restée vaine avant qu'une voisine de l'accusé ne vienne à son tour apporter son témoignage.

La défense à l'attaque

Le 3 mars s'ouvrait le procès pour meurtre d'Oscar Pistorius, accusé d'avoir assassiné sa compagne Reeva Steenkamp. Le premier jour de ce procès ultramédiatisé a été marqué par le témoignage à charge d'une voisine, Michelle Burger, maître de conférence à l'université de Pretoria, qui assure avoir entendu "des cris à glacer le sang " avant, pendant et après les quatre coups de feu.

L'avocat d'Oscar Pistorius, Barry Roux, avait tenté dans un premier temps de déstabiliser Michelle Burger, en vain. Il a repris son entreprise mardi matin, mais le témoin est resté sur ses positions. "Je n'ai que ma version à offrir", a-t-elle assené. Malgré un ton hautain et parfois intimidant, Barry Roux n'a jamais réussi à mettre en difficulté le témoin. Pas même lorsqu'il lui a demandé comment elle avait pu entendre les cris d'une femme enfermée dans des toilettes donnant dans une salle de bain dont la fenêtre était fermée. "C'est un fait, vous pouvez crier aussi fort que possible, faites 177 mètres et dites-nous si vous pouvez entendre ce cri", lui a-t-il notamment balancé, avant d'ajouter : "Nous attendons les résultats." Il a également suggéré que Reeva Steenkamp n'avait pu crier après les coups de feu, ces derniers ayant fatalement endommagé son cerveau, comme les experts le démontreront plus tard, provoquant les pleurs d'un Oscar Pistorius prostré sur le banc des accusés.

Plus tard, et alors même que le procès est retranscrit en direct, Barry Roux, très agressif, a lâché le numéro de téléphone de l'époux de Michelle Burger. Devant ses attaques répétées et ses remarques sarcastiques, la juge Thokozile Masipa l'a forcé à s'excuser auprès du témoin. Ce qui n'a pas empêché l'avocat de lui reprocher de ne mettre en avant que les éléments à charge, occultant "des évidences" allant dans le sens de la défense.

Suspension d'audience, un témoin en pleurs

C'est le moment qu'a choisi le procureur pour interrompre le procès, en apprenant que la chaîne de télé eNCA avait diffusé une photo de Michelle Burger trouvée sur le site de son université, alors que la juge avait indiqué que les témoins qui le demandaient ne seraient pas filmés et qu'aucune photo ne pourrait illustrer leur témoignage.

Une suspension d'audience a été décidée par la juge Thokozile Masipa qui a dit prendre l'affaire "très au sérieux". "C'est tout à fait dérangeant, a-t-elle indiqué. Les médias sont prévenus. S'ils ne se tiennent pas correctement, nous ne les traiterons pas avec des gants de velours." L'incident ne restera pas sans conséquences a-t-elle encore indiqué alors que le procès est retransmis en direct à la télé sous certaines conditions, et dans son intégralité à la radio.

Lorsque le procès a pu reprendre, Barry Roux a poursuivi ses attaques, soulignant que lorsque Oscar Pistorius est "très angoissé, il crie d'une voix de femme". Mais l'universitaire a campé sur ses positions. "Le témoin semble solide comme un roc. C'est important de la mettre en tort, mais je ne crois pas qu'il y parvienne", a même commenté Dave Smith, avocat et ami de Barry Roux. Michelle Burger a conclu son témoignage, en larmes, après les questions du procureur Gerrie Nel : "Quand je suis sous la douche, je revis ses cris !"

Une dispute puis des "bang, bang"

Puis ce fut au tour d'un deuxième témoin d'être auditionné, alors que tout le monde s'attendait à voir le mari de Michelle Burger passer à la barre. Estelle van der Merwe, une voisine d'Oscar Pistorius qu'elle n'a jamais rencontrée, s'est présentée accompagnée d'une traductrice puisqu'elle s'exprime en afrikaans devant le tribunal. Elle a expliqué avoir été réveillée vers 1h56 par ce qui ressemblait à une dispute, sans comprendre ce qui se disait et sans pouvoir déterminer quelle langue était utilisée. Miss van der Merwe a également indiqué au tribunal qu'elle avait tenté de se couvrir les oreilles avec un oreiller pour s'endormir, sans résultat, qu'elle était alors sortie pour tenter de voir quelque chose, mais qu'elle était finalement retournée se coucher avant d'entendre quatre bruits sourds, sans pouvoir indiquer s'il s'agissait de coups de feu. "Vous voulez que je vous décrive les sons ? Bang, bang. C'est le mieux que je puisse faire", a-t-elle indiqué.

Son mari lui aurait dit qu'il s'agissait de coups de feu. Il a alors appelé la sécurité après avoir tenté d'apercevoir quelque chose par la fenêtre. Puis le couple a entendu quelqu'un hurler...

La première partie de cette seconde journée s'achève sur ce témoignage, avant de reprendre dans l'après-midi. Comme à son habitude, Oscar Pistorius est resté impassible, lui qui était entré dans le tribunal en évitant les photographes, contrairement à la veille...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Lara Fabian raconte son premier baiser avec son mari Gabriel Di Giorgio dans "Salut les terriens" rediffusé le 20 avril 2019.
Story Instagram de Camille Gottlieb sur le défilé de la première collection d'Alter Designs, la marque de sa soeur Pauline Ducruet, le 18 juin 2019 à La Cartonnerie, à Paris.
Images de l'enterrement de vie de garçon de Louis Ducruet au Japon en avril 2019. Instagram.
Jade Lagardère à l'hôpital en Belgique le 5 juillet 2019, en raison d'une pyélonéphrite.
Jade Foret, dans une story Instagram du 29 juillet 2019, a démenti être célibataire comme elle le prétendait quelques heures plus tôt dans une précédente story, ajoutant une photo de la mention "épouse d'Arnaud Lagardère" dans son passeport.
Pauline Ducruet chez son père Daniel Ducruet au Cap d'Ail (Alpes Maritimes) avec sa demi-soeur Linoué dans le cadre d'un portrait en toute intimité proposé par le magazine Story : des vies hors normes sur M6 le 21 juillet 2019.
Karen Khachanov après sa huitième de finale contre Juan Martin Del Potro à Roland-Garros le 3 juin 2019. Sa femme Veronika Shkliaeva est enceinte de leur premier enfant
Olivier Dion se prête au jeu de l'interview VNR de Purepeople.
Images de l'enterrement de vie de garçon de Louis Ducruet au Japon en avril 2019. Instagram.
Le mannequin Kinsey Wolanski a interrompu la finale de la Ligue des champions Tottenham-Liverpool au Wanda Metropolitano, à Madrid, le 1er juin 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel