Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Ousmane Sow à l'Académie : Une première avec Lilian Thuram et des grands noms

Ousmane Sow devient membre de l'Académie des beaux-arts à Paris le 11 décembre 2013
27 photos
Lancer le diaporama
Ousmane Sow devient membre de l'Académie des beaux-arts à Paris le 11 décembre 2013

Ousmane Sow entre dans l'Histoire. Hier après-midi, mercredi 11 décembre, le sculpteur sénégalais est en effet devenu le premier Noir à entrer à l'Académie des beaux-arts. Une première qui fait la fierté de celui qui a reçu son épée sous les yeux d'invités de prestige comme Lilian Thuram, Martine Aubry ou encore Bernard Lavilliers.

Woody Allen, Pei, Roman Polanski, Jeanne Moreau... Voilà quelques-uns des grands noms que vient de rejoindre Ousmane Sow à l'Académie des beaux-arts, où il fait désormais partie de la catégorie "associés étrangers". "C'est un grand honneur", a déclaré le sculpteur dans une longue interview au Parisien à la veille de son intronisation. Un honneur d'autant plus particulier que celui qui s'est fait connaître en 1999 avec la série "Little Big Horn" sur le Pont des Arts à Paris a été français jusqu'en 1960 et a longtemps vécu à Montreuil, où il était kiné, avant de repartir à Dakar. "Dans quatre districts du Sénégal, on naissait français et dans les autres non, à Dakar, c'était oui ! Je ne suis devenu sénégalais qu'après l'indépendance. On m'a proposé la double nationalité, mais j'ai préféré n'en avoir qu'une. On s'était libérés, j'ai choisi le Sénégal", raconte-t-il, tout en regrettant que son père soit parti trop tôt pour le voir rentrer dans l'Histoire : "Il aurait aimé me voir entré à l'Académie."

Plus de trente ans après l'élection de Léopold Sédar Senghor à l'Académie française, Ousmane Sow est donc le premier Africain à rejoindre l'Académie française des beaux-arts. Durant son discours, le nouvel académicien de 78 ans a donc tenu à dédier son installation solennelle "à l'Afrique tout entière, à sa diaspora, et aussi au grand homme Nelson Mandela", avant de prendre la pose avec d'autres homologues célèbres comme Valéry Giscard d'Estaing, entré à l'Académie française en 2003, l'ex-président de l'Académie des beaux-arts Jean Cardot, sculpteur comme lui, le peintre Arnaud d'Hauterives ou encore le photographe Lucien Clergue.

Pour l'intronisation d'Ousmane Sow, Patrick de Carolis, qui fait partie des "membres libres" de l'Académie, était également là. Et la liste des invités était décidément prestigieuse puisque sous la coupole de l'Institut de France, on retrouvait aussi Lilian Thuram, l'ex de Karine Le Marchand toujours très engagé dans la lutte contre le racisme, le chanteur Bernard Lavilliers, Dominique Baudis, Martine Aubry, l'actrice Eva Darlan, Azzedine Alaia, qui a crée l'habit d'Ousmane Sow, mais aussi de grands noms du Sénégal qui ont fait le déplacement, comme la première dame Marième Sall ou l'ex-président Abdou Diouf.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel