Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Procès d'Harvey Weinstein : le témoignage crucial d'Annabella Sciorra (Soprano)

Procès d'Harvey Weinstein : le témoignage crucial d'Annabella Sciorra (Soprano)
21 photos
Lancer le diaporama
Procès d'Harvey Weinstein : le témoignage crucial d'Annabella Sciorra (Soprano)
Le procès d'Harvey Weinstein s'est ouvert le 6 janvier 2020 à New York, au 15e étage du tribunal de Manhattan. L'ex-producteur américain qui a longtemps régné à Hollywood est accusé d'agressions sexuelles et de viols. La journée du 23 janvier 2020 a été marquée par le témoignage d'Annabella Sciorra, l'actrice des "Soprano".

Annabella Sciorra est la plus connue des plaignantes dans le procès d'Harvey Weinstein qui se déroule depuis le 6 janvier 2020 à New York, au 15e étage du tribunal de Manhattan. Jeudi 23 janvier 2020, l'actrice de 59 ans a retrouvé l'ex-producteur de 67 ans pour témoigner en ce deuxième jour de plaidoiries. Un face-à-face de plus de cinq heures durant lequel la star de la série Les Soprano est revenue sur cette période du début des années 90 durant laquelle Harvey Weinstein a exercé sur elle une pression mentale et physique.

S'il y a prescription pour les allégations d'Annabella Sciorra, la procureure de Manhattan Joan Illuzzi-Orbon a été autorisée par le juge à faire témoigner quatre accusatrices d'Harvey Weinstein. Le but est de permettre de montrer que l'ancien magnat d'Hollywood a agi tel "un prédateur" et d'apporter un éclairage précis sur sa méthode.

Annabella Sciorra a ainsi relaté en détail toutes les interactions qu'elle a eues avec Harvey Weinstein. Après avoir joué les mentors, il a pressé la comédienne d'accepter un rôle qu'elle ne voulait pas. Face à sa réticence, il l'a alors menacée de la poursuivre en justice si elle ne tournait pas ce film. Il lui a ensuite envoyé du Valium qu'elle a consommé pour la première fois... ainsi qu'une boîte de chocolats en forme de pénis.

Le viol fin 1993, début 1994

Puis Annabella Sciorra est revenue sur ce soir où Harvey Weinstein l'aurait violée. Face aux 12 jurés, l'actrice, qui est parvenue à s'exprimer d'une voix posée malgré l'envie de pleurer, a raconté ce soir où ils ont dîné ensemble à New York, avec d'autres personnes. Harvey Weinstein l'a ensuite raccompagnée chez elle avec son chauffeur. Elle était en chemise de nuit et prête à aller dormir lorsque le producteur a frappé à sa porte et s'est introduit de force dans son appartement.

Bien qu'elle lui ait dit qu'elle ne voulait pas avoir de relation sexuelle, il l'a forcée. Devant des jurés très attentifs, Annabella Sciorra a levé les bras pour montrer comment Harvey Weinstein les aurait bloqués pour l'empêcher de le repousser. Elle dit avoir crié. Elle a ajouté ne pas se souvenir exactement ce qu'il s'était passé ensuite. Quand elle a repris ses esprits, elle était sur le plancher. Elle a dit avoir ensuite sombré dans la dépression, commencé à boire et à se blesser volontairement en se scarifiant.

Quelques semaines après, Annabella Sciorra s'est confrontée à son agresseur qui lui a répondu : "Ça reste entre toi et moi." "Il était menaçant. Il avait le regard noir, j'ai cru qu'il allait me frapper. J'ai eu peur pour ma vie", a raconté l'actrice. Elle affirme avoir mis longtemps à comprendre qu'elle avait été violée et ne s'est confiée qu'à deux amies à l'époque, puis au journaliste du New Yorker qu'en octobre 2017 – soit vingt ans après les faits. "Je voulais faire comme si cela n'était jamais arrivé. Je croyais que c'était quelqu'un de gentil, qu'il était normal. J'étais troublée. Je me disais que je n'aurais pas dû ouvrir la porte", a-t-elle expliqué. "À l'époque, je croyais que le viol était quelque chose qui se commettait dans des ruelles sombres... Par quelqu'un qu'on ne connaît pas", a-t-elle ajouté.

Annabella Sciorra et Harvey Weinstein se sont retrouvés quelques années plus tard, en 1997, au Festival de Cannes où Annabella assurait la promotion du film Copland. À un moment, l'actrice est rentrée dans sa chambre d'hôtel, le producteur s'y trouvait en sous-vêtements, une bouteille d'huile pour bébé à la main. "J'ai appuyé sur tous les boutons du téléphone. Plusieurs personnes sont venues, il est parti", a relaté Annabella Sciorra.

Le contre-interrogatoire offensif

Lors du contre-interrogatoire, Donna Rotunno, la redoutable avocate d'Harvey Weinstein, a remis en cause la crédibilité d'Annabella Sciorra. Elle a souligné que l'actrice ne se souvenait pas de la date exacte du viol présumé, qu'elle n'était pas allée voir la police, ni un médecin. Elle s'est également servie d'éléments de sa vie privée en mentionnant notamment une possible liaison extraconjugale. Rien de tout cela n'a déstabilisé Annabella Sciorra.

L'avocate s'est également appuyée sur le fait que l'accusatrice d'Harvey Weinstein était une "actrice professionnelle", habituée à se présenter pour ce qu'elle "n'est pas".

S'agissant de l'épisode du Festival de Cannes, Donna Rotunno a demandé à Annabella Sciorra pourquoi elle n'avait pas sollicité l'aide de Sylvester Stallone, également à l'affiche de Copland, et qui devait séjourner dans le même hôtel qu'elle. "Je ne savais pas où était Sylvester Stallone", s'est défendue Annabella Sciorra.

Harvey Weinstein est poursuivi pour deux autres agressions, une agression sexuelle forcée en 2006 sur une ex-assistante de production, Mimi Haleyi, et un viol en 2013 sur une actrice dont l'identité a été révélée mercredi, Jessica Mann. Ces deux femmes devraient témoigner ultérieurement, ainsi que trois autres actrices.

Au total, plus de 80 femmes, parmi lesquelles des vedettes comme Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow ou Léa Seydoux, ont depuis octobre 2017 accusé Weinstein de harcèlement et/ou d'agressions sexuelles. La plupart des faits sont cependant prescrits.

Harvey Weinstein risque la perpétuité s'il est condamné à l'issue de ce procès, prévu pour durer jusqu'au 6 mars.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la salle à manger de Lovisa Ulrika pour la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter le jardin Logarden au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
La famille royale de Suède a partagé un extrait de son appel visio pour Pâques, le 12 avril 2020, en pleine période de confinement en raison de la pandémie du coronavirus, et a partagé des extraits de ces moments en famille inédits sur Instagram.
Message de Pâques du prince Albert II et la princesse Charlene de Monaco depuis Roc Agel le 12 avril 2020.
Christian Millette raconte son confinement à Purepeople. Le 4 mai 2020.
Clotilde Courau sans filtre lors d'une randonnée en montagne dans les Alpes suisses, vidéo issue de sa story Instagram du 18 février 2020.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la salle du conseil au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la galerie de Karl XI au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
Elizabeth Reynaud, invitée de TPMP People le 21 février 2020.
Le prince Emmanuel Philibert de Savoie avec ses filles Vittoria et Luisa aux sports d'hiver, le 18 février 2020, dans la story Instagram du prince.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel