Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Procès Nordahl Lelandais : Il dit avoir tué Maëlys pour "faire cesser la peur", les experts doutent

Procès Nordahl Lelandais : Il dit avoir tué Maëlys pour "faire cesser la peur", les experts doutent
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
11 photos
Dans quel état psychologique était Nordahl Lelandais au moment du meurtre de la petite Maëlys de Araujo ? C'est ce que cherchent à comprendre les experts qui se succèdent à la barre de la Cour d'Assise de l'Isère. L'ancien militaire, qui a avoué tout ce qui lui était reproché, parle d'hallucinations et de "peur", un avis qui n'est pas partagé par les psychiatres selon l'AFP.

Qu'avait Nordahl Lelandais dans la tête lorsqu'il a donné la mort à la petite Maëlys ? Interrogé sur cette partie de l'assassinat, qu'il a entièrement reconnu, l'ancien militaire ne s'est pas montré très clair devant la cour, ce mardi 15 février, selon l'AFP. Comme depuis quelques jours, il a en effet parlé du visage du caporal Arthur Noyer (une autre de ses victimes) qui se serait superposé à celui de Maëlys.

A ce moment-là, il est dans la voiture avec la fillette qu'il vient d'enlever sous prétexte d'aller voir ses chiens et la frappe plusieurs fois au visage, ce qui la tuera. Répondant à une question de la présidente, il parle alors "d'une peur surgie d'un coup". "Je veux que cette peur disparaisse et cesse. [...] C'est un moment inexplicable, je pète un plomb, je lui mets un coup. (...) Au moment où je donne des coups, j'ai l'intention de la tuer, oui", reconnait-il.

Il explique qu'à ce moment-là, il se trouve "dans une incompréhension totale" : "Je ne sais même pas s'il fait jour ou nuit, quelle heure il est, où je suis." Un épisode de visions qu'il répète comme étant "la vérité" depuis plusieurs jours mais qui n'a pas convaincu du tout les experts. En effet, les nombreux psychiatres qui ont travaillé sur son cas et qui, pour certains, ont rencontré Nordahl Lelandais, ont été appelés à la barre depuis le début de la semaine.

Et ceux-ci sont formels : Nordahl Lelandais était bien responsable de ses actions et a enlevé la petite fille en pleine conscience. En revanche, ils ont expliqué que l'ancien militaire était atteint d'un trouble sévère de la personnalité. Selon eux, il serait diagnostiqué comme "psychopathe", "psychotique", "pervers narcissique", animé "d'une toute-puissance mégalomaniaque" et souffrant de "troubles dissociatifs", selon les mots des médecins qui tentent d'expliquer le meurtre.

Ils doivent désormais trancher de la question de la récidive : Nordahl Lelandais est-il capable de recommencer ? Réponse vendredi, dernier jour du procès, devant les parents et la grande soeur de Maëlys. Pour rappel, il avait déjà été condamné à 20 ans de prison dans le meurtre du caporal Arthur Noyer et est également jugé pour des agressions sexuelles sur ses cousines.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image