Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Richard Gere lance un appel à Nicolas Sarkozy : "Il a été influencé par des forces obscures..."

La star hollywoodienne Richard Gere, 60 ans, plus célèbre American Gigolo de l'histoire du cinéma, qui est aussi un Officier et Gentleman tout en appréciant les Pretty Woman qui vivent à Chicago, est un défenseur absolu de la cause tibétaine depuis plus de trente ans.

En pleine promotion de deux films à sortir dans les mois à venir - Hatchi, le 12 mai, et Amelia, le 9 juin, voir les bandes-annonces ci-dessus - le comédien américain s'est livré sur son engagement sans compromis dans les pages de TV Magazine, et lance un appel appuyé à notre président Nicolas Sarkozy. Extraits.

Concernant le spot de pub de la marque Lancia (voir la vidéo) dans lequel il a tourné peu avant les Jeux Olympiques de Pékin sous forme de pied de nez à l'administration chinoise - l'acteur ne savait pas que Carla Bruni était l'égérie de la marque avant lui ! - , Richard Gere confie : "Il était important pour moi de faire cette publicité, ne serait-ce que pour une raison concrète : j'ai reversé mon cachet à ma fondation pour le Tibet, qui aide notamment à la reconstruction de monastères, à l'éducation des enfants, etc. Je n'ai donc pas hésité une seconde. Lancia - bien au fait de ma réputation apparemment - a écrit le script pour moi. Cette provocation ne leur posait aucun problème puisqu'ils ne vendent pas leurs voitures en Chine. Leur audace m'a épaté. C'était une magnifique réponse à ce qui se passait en Chine avant les Jeux Olympiques avec la répression si brutale du régime communiste envers les Tibétains. Il ne faut pas oublier que c'était dramatique. Les Chinois étaient hors d'eux. Je n'arrêtais pas de répéter : Vous dites que le Tibet fait partie de la Chine ? Alors quoi ! Je vous montre de magnifiques Tibétains, pourquoi cela devrait-il vous poser un problème ?"

Au moment des J.O. pékinois, Nicolas Sarkozy a évoqué la possibilité de boycotter la cérémonie d'ouverture. Quel regard porte-t-il sur cette décision (finalement le Chef d'Etat s'y était rendu...) ? "Sa première réaction, instinctive, a été courageuse. Et je l'encourage à continuer à l'être face aux Chinois. Car Sarkozy sait très bien comment défendre les droits de l'homme dans le monde entier, valeur si chère à la France, à juste titre. Sarkozy en a fait son fer de lance. Alors, je lui lance un appel : Je vous en prie, ne soyez pas lâche avec les Chinois. Mettez-vous d'accord avec vos amis allemands, italiens, anglais, américains... C'est simple : on doit faire et dire la même chose pour contrecarrer les Chinois. On doit tous parler le même langage. Le problème est que la Chine traite avec chaque pays individuellement, entérinant des accords sur mesure. Si tous les pays s'entendaient sur ce point et affichaient la même attitude envers les Chinois, ceux-ci seraient contraints de céder, car ils sont bien obligés de vendre leurs produits. Mais cela ne se passe pas comme ça. Du coup, les Chinois peuvent punir à loisir chacun des gouvernements qui ose les contredire pour les faire plier. Angela Merkel a été punie. Sarkozy a été puni. On va voir à présent ce qui va se passer avec Barack Obama... (...) De toute évidence, à un moment donné, Nicolas Sarkozy a eu peur de ne plus faire d'affaires avec les Chinois, il a été influencé par les forces obscures... Et il n'a pas voulu rencontrer le dalaï-lama. Aujourd'hui, les Chinois sont plus agressifs et plus arrogants que jamais. Ils sont en train de faire le tour de tous les pays en disant : Si vous voulez faire du business avec nous, vous devez lire ce texte. Et ce texte dit : Le Tibet a toujours fait partie de la chine, le dalaï-lama n'est qu'un dissident, etc. Tout le monde sait que c'est faux ! Malheureusement personne ne réagit face à cela. La situation doit changer."

Espérons pour cette cause que le président Sarkozy et tous les dirigeants occidentaux entendront l'appel de la star hollywoodienne. Si vous désirez lire cette pasionnante interview en intégralité, rendez-vous dans TV Magazine, en kiosques demain.

A.I.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel