Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Rob Lowe, séducteur rejeté : Son embarrassant baiser avec Ellen DeGeneres

14 photos
Lancer le diaporama

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, être un beau gosse n'est pas facile-facile tous les jours. Demandez donc à Rob Lowe. Dans une interview accordée au New York Times pour faire la promotion de son ouvrage-confession intitulé Love Life, l'acteur sexy qui affole les petits écrans américains depuis une vingtaine d'années maintenant, l'assure : sa plastique de rêve a, en réalité, plus été un handicap qu'autre chose - à ses débuts en tout cas.

"Il y a des préjugés et des idées reçues incroyables à l'encontre des gens beaux, comme par exemple, qu'ils ne peuvent pas souffrir ou qu'ils ne peuvent pas avoir une vie difficile ou être cultivés et profonds", confie le toujours fringant quinqua. Dur, dur d'être Rob Lowe. Qui l'eut cru ? Et pourtant. Selon les confidences de l'acteur, qui a commencé sa carrière en 1979 mais est devenu célèbre en 1983 grâce au film The Outsiders (de Francis Ford Coppola tout de même), ce n'est que très récemment qu'il s'est vu offrir des rôles vraiment intéressants à ses yeux.

D'ailleurs, s'il a très vite accédé au statut de sex-symbol, son physique avantageux ne l'a pas toujours aidé à mettre ses partenaires à l'écran dans la poche. Eh oui, autre révélation : il existe bien sur terre des jeunes femmes qui refusent, ou du moins se montrent pas très emballées à l'idée d'embrasser Rob Lowe. Invité mercredi 9 avril, sur le plateau d'Ellen DeGeneres, l'acteur a ainsi raconté une anecdote embarrassante : à savoir comment la chanteuse Jewel avec qui il partageait l'affiche de la série The Lyon's Den (2003) a échangé avec lui un onscreen kiss... avec un certain dégoût.

Pour mieux illustrer son propos, Rob Lowe n'a pas hésité à recréer la scène avec Ellen DeGeneres qui s'est prêtée au jeu sans rechigner. Jouant le personnage de Lowe, l'animatrice a mimé l'humiliation vécue par le séduisant brun pendant que lui-même interprétait une Jewel répugnée à l'idée de l'embrasser. Il n'empêche qu'avec tout cela, la présentatrice et l'acteur ont tout de même échangé un baiser aussi embarrassant qu'hilarant, pour un énième moment fort de télé dont seule Ellen DeGeneres a le secret. Dans une autre séquence, cette dernière n'a, par exemple, pas hésité à offrir un chapeau géant à son invité, Pharrell Williams, qui ne quitte plus son curieux couvre-chef depuis la dernière cérémonie des Grammy Awards 2014.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel