Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Roselyne Bachelot rend les coups : un show "navrant", sa réponse aux attaques lors des César

Roselyne Bachelot rend les coups : un show "navrant", sa réponse aux attaques lors des César
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
12 photos
Elle était LA cible de la 46e cérémonie des César. Soirée à laquelle elle est apparue en interview sur le photocall mais pas dans la salle. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a sans doute terminé aves les oreilles qui sifflent. Réputée pour son franc-parler, elle a décidé de rendre les coups.

Sur la scène de l'Olympia, où se tenait exceptionnellement l'édition 2021 des César, les remettants et lauréats ont été très (très) nombreux à s'en prendre au gouvernement et à leur ministre, quant à la gestion de la culture en période de pandémie. D'entrée de jeu, la maîtresse de cérémonie Marina Foïs l'avait attaquée et moquée... Et les quatre heures qui sont suivi ont été du même acabit. Roselyne Bachelot a répondu.

Mardi 16 mars 2021, elle était invitée de RTL et au micro de la radio elle a donc réagi aux critiques la concernant, en taclant à son tour ceux qui ont participé à rendre cette cérémonie très politique et non pas festive. "Ce qui m'a frappé, c'est que finalement, le côté meeting politique de cette affaire a nui à l'image du cinéma français, alors qu'il est massivement aidé", a d'abord rappelé la ministre pour défendre son action. Elle avait déjà précisé que, contrairement à d'autres pays, le monde de la culture avait reçu d'importantes aides financières pour faire face à la crise. Selon elle, le cinéma aurait perçu 1,2 milliard d'euros d'aides l'an dernier. "Le cinéma, c'est une industrie, culturelle et créative. Les César sont une vitrine pour vendre notre cinéma à l'international. Est-ce que vous voyez l'image que cela a donné ?", a-t-elle ajouté. Ceci dit, vu le peu de films sortis pour cause de pandémie, il n'y avait pas grand chose à vendre cette année...

Roselyne Bachelot, qui avait accepté de quitter sa confortable retraite du monde politique sans s'imaginer une seule seconde dans quelle tempête elle s'embarquait - elle était sans doute mieux lotie comme pensionnaire des Grosses Têtes notamment -, a aussi taclé les artistes montés sur scène. "La deuxième chose qui m'a frappée, c'est la rupture avec le public, sur les réseaux sociaux, dans les commentaires, alors que les gens aiment leur cinéma... Il s'est secrété une antipathie absolument incroyable (...) C'est navrant de voir des artistes piétiner leur outil de travail", a-t-elle lâché. Sur la Toile, le happening de la comédienne Corinne Masiero, qui est apparue toute nue pour un discours coup de gueule, a par exemple suscité un important clivage.

Cette cérémonie a été sanctionnée par les audiences avec seulement 1,6 million de téléspectateurs.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image