Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Roxana Maracineanu menacée par des hommes cagoulés : coup de gueule et sanctions

Roxana Maracineanu menacée par des hommes cagoulés : coup de gueule et sanctions
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Roxana Maracineanu, ministre des sports à la sortie du conseil des ministres du 5 décembre 2019 au palais de l'Elysée à Paris. © Stéphane Lemouton / Bestimage
9 photos
Lancer le diaporama
Roxana Maracineanu, ministre des sports à la sortie du conseil des ministres du 5 décembre 2019 au palais de l'Elysée à Paris. © Stéphane Lemouton / Bestimage
Sale vendredi 13 pour la ministre des Sports, Roxana Maracineanu. Conviée à un match de football, elle a passé une soirée chaotique au point de devoir être évacuée sous les huées et les insultes de la foule ! Elle a répondu sur Twitter et des sanctions vont être infligées.

Décidément, c'est une bonne partie du gouvernement qui traverse une mauvaise passe. Alors qu'un gros morceau de la France est en marche contre le projet de réforme des retraites, il n'y pas que le Premier ministre et les ministres concernés par ce chantier qui sont chahutés. Roxana Maracineanu a pu le constater par elle-même...

La ministre des Sports, nommée en septembre en 2018 à la suite de Laura Flessel, devait assister, vendredi 13 décembre 2019 au match de football opposant le Red Star à l'US Quevilly-Rouen, au stade Bauer de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Alors que tout avait bien commencé, c'est à la mi-temps que les choses ont dégénéré. La ministre de 44 ans a commencé à discuter avec un spectateur dans les allées du stade et un attroupement s'est rapidement formé autour d'eux. Les insultes et menaces ont commencé à fuser et Roxana Maracineanu, plaquée contre des grilles, a même reçu de l'eau jetée par des supporters agressifs. Résultat : l'ancienne championne du monde française de natation a été exfiltrée en urgence par son service de sécurité.

La ministre, au parcours impressionnant, a rapidement réagi auprès de l'AFP. "Ce qu'il s'est passé hier est un condensé de ce qu'il peut se passer dans la société. Il y a eu un trop-plein de violence de la part d'une minorité de personnes. Au départ, des personnes avaient un message à faire passer sur la situation sociale actuelle. J'étais là pour les écouter, pour pouvoir le relayer. Puis d'autres sont venues discuter avec moi. A ce moment-là, une dizaine de personnes nous ont encerclés et ont mis une cagoule sur la tête. C'est devenu intimidant. J'ai préféré partir", a-t-elle déclaré. Et d'ajouter sur son compte Twitter, suivi par 19 000 abonnés : "Personne n'a le monopole de l'engagement. Si quelques supporters prennent en otage le football, le @RedStarFC est un club engagé sur beaucoup de sujets de société. Son stade est tout près du futur village olympique. Nous devons travailler ensemble. Je reviendrai au stade Bauer."

A la suite de cette altercation, le Red Star a promis des sanctions. "Nous prendrons les décisions justes mais fermes qui s'imposent vis-à-vis des fauteurs de troubles et invitons les responsables des groupes de supporters à venir s'expliquer tant sur le fond que sur la forme de cet incident inacceptable. Si les opinions sont libres, je ne saurais tolérer de tels débordements physiques et politiques, qui sont contraires aux valeurs que le club a toujours véhiculées et inculquées jusqu'aux plus jeunes de ses licenciés : le respect et la tolérance", a déclaré le président du club, Patrice Haddad, dans des propos rapportés par L'Equipe.

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image