Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Ryan Reynolds : Comment le succès de Deadpool va relancer sa carrière

10 photos
Lancer le diaporama
Le pari de l'acteur canadien est plus que réussi si on en croit les premiers chiffres de Deadpool au box-office.

À peine sorti dans les salles françaises et américaines, Deadpool est déjà un gros succès commercial et un pari réussi pour Ryan Reynolds. Souvent malchanceux avec ses films et parfois bien maladroit dans ses choix, l'acteur canadien est du genre à empiler les flops critiques et commerciaux. Mais ce sera pas le cas avec Deadpool, un film d'action et de super-héros que le comédien produit et bien sûr incarne, dans le costume de l'anti-héros et mercenaire.

Sorti mercredi 10 février en France, Deadpool a attiré quelques 285 711 spectateurs pour son premier jour d'exploitation, ce qui laisse espérer une première semaine flirtant avec le million et demi d'entrées. Un sacré score pour un film qui se veut sans limite, subversif et parfois trash. Aux Etats-Unis, le plébiscite est également au rendez-vous. Non content d'avoir fait mieux que Very Bad Trip 2 et Fifty Shades of Grey sur la même période, Deadpool a ouvert jeudi soir avec 12,7 millions de dollars de recettes, et embrayé sur un vendredi à 47,5 millions de dollars, soit tout bonnement un deuxième record qui tombait alors – celui du meilleur vendredi d'ouverture pour un film sorti en février, record que détenait 50 Shades of Grey avec 30,2 millions de dollars. La Fox, qui pensait n'obtenir "que" 70 millions pour un film interdit aux moins de 17 ans, va peut-être se frotter les mains avec ce premier film porté par l'anti-héros Marvel puisque les estimations parlent d'un premier week-end à 135 millions de billets verts – soit le double du prix qu'il a coûté.

Personne ne m'écoutait

"Certains sont nés pour jouer Macbeth, Deadpool est le mien", nous confiait avec humour le comédien lorsqu'il était venu présenter son film à Paris. Il y a du vrai dans ce que disait l'époux de Blake Lively disait, tant Deadpool, qu'il considère presque comme un "alter-ego", est un projet qu'il a couvé, mûri et façonné comme il l'entendait. Et malgré de nombreuses réticences. "Il y a onze ans, j'ai réalisé que je voulais en faire un film, mais personne n'écoutait, nous avoue-t-il en interview. J'essayais, j'essayais. Et il y a six ans de cela, la Fox m'a dit 'OK, voyons à quoi ressemblerait le script'. Je me suis donc allié à deux scénaristes et on a développé ce script, ce qui les a enthousiasmés au point de faire quelques images tests. Elles sont restées dans un placard pendant près de quatre ans, avant que ça ne fuite sur Internet, suscitant une vague d'excitation chez les fans de Deadpool. A partir de là, ils m'ont dit 'OK, tu peux faire ton film'."

Jusqu'ici, tout le monde se souvenait de Ryan Reynolds comme l'interprète de Green Lantern et l'un des principaux responsables du flop retentissant de ce film de super-héros. Derrière lui, ce sont également les échecs d'Un jour, peut-être, Just Friends, R.I.P.D., Blade: Trinity ou plus récemment de Renaissances et du thriller Captive.

En attendant la suite de Deadpool (déjà annoncée), Ryan Reynolds sera à l'affiche de Criminal (en salles le 4 mai), le nouveau film du réalisateur de The Iceman, Ariel Vroman. Il sera au coeur d'une belle distribution, entre Kevin Costner, Gary Oldman, Tommy Lee Jones, Michael Pitt, Alice Eve et Gal Gadot, qui n'est autre que la nouvelle incarnation de Wonder Woman.

Bande-annonce de Criminal.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel