Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Sarah Ferguson, 60 ans : Botox, laser et retouches aux pieds, elle a tout essayé

Sarah Ferguson, 60 ans : Botox, laser et retouches aux pieds, elle a tout essayé
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Sarah Ferguson, la duchesse d'York arrive au club Annabel's à Londres, le 7 octobre 2019.
17 photos
Lancer le diaporama
Sarah Ferguson, la duchesse d'York arrive au club Annabel's à Londres, le 7 octobre 2019.
C'est en tout honnêté, et même avec fierté, que Sarah Ferguson est revenue sur les différentes interventions de médecine esthétique qu'elle a subies au fil des années. Alors qu'elle s'apprête à passer le cap des 60 ans, la duchesse d'York s'explique.

Il est encore rare de voir des personnalités parler ouvertement de médecine esthétique. Si, en France, Cristina Cordula s'est récemment fait le porte-parole de ces pratiques non chirurgicales dans sa nouvelle émission Objectif 10 ans de moins (M6), outre-Manche, Sarah Ferguson en est la nouvelle avocate. Dans une interview accordée au Daily Mail, le 9 octobre 2019, la duchesse d'York a détaillé toutes les interventions auxquelles elle s'est essayée ces dernières années : "J'ai eu beaucoup d'aide pour ressembler à ça à 60 ans !"

"Quand j'étais petite, ma mère pensait que la crème hydratante Nivea était une protection solaire. Bien sûr que ce n'était pas le cas. C'est donc là que les dégâts ont commencé, a confié celle qui fêtera ses 60 ans le 15 octobre prochain. C'est pourquoi je ne m'expose plus au soleil maintenant. Mon bronzage vient d'une bouteille. Il est faux." L'ex-femme du prince Andrew a d'abord eu recours aux injections de toxine botulique : "J'ai fait du Botox il y a longtemps, quand il n'y avait rien d'autre de disponible (...). Je n'aime vraiment pas le look figé. Je suis si expressive et j'aime être moi-même."

Sarah Ferguson en 1985 (26 ans) et le 1er octobre 2019 à Londres.
Sarah Ferguson en 1985 (26 ans) et le 1er octobre 2019 à Londres.

Sarah Ferguson explique avoir ensuite expérimenté la mésothérapie en subissant des injections de vitamines, minéraux et acides aminés : "Le cocktail de vitamines qui hydrate et booste la peau." Puis, il y a cinq ans, la mère des princesses Eugenie et Beatrice s'est essayée aux fils tenseurs pour rehausser les traits de son visage. Des fils médicaux qui se dissolvent au bout de huit mois quand les effets doivent durer jusqu'à deux ans.

Place au laser et aux cellules souches

Plus récemment, la duchesse d'York a confié son visage au docteur Gabriela Mercik, une amie de longue date qui officie à Londres, au sein de la clinique Harley Street. Elle y a subi un traitement au laser sur l'ensemble du visage, une procédure relativement rapide, sans douleur, non invasive et sans convalescence : "Le collagène a besoin de se reconstruire. J'espère que ce sera fait pour mon anniversaire." L'intervention coûte au moins 4000 euros

Enfin, Sarah Ferguson a révélé avoir également retouché ses pieds : "Je suis allée aux Bahamas en mars pour le traitement. Je pense que mes orteils étaient ruinés par toutes mes années d'équitation quand j'étais jeune. Ils ont réduit l'os [du gros orteil, NDLR] et implanté 20 millions de cellules souches prélevées de mon diaphragme pour faire un nouveau cartilage. Environ six mois sont nécessaires pour la guérison, mais je peux marcher en talons !" Voilà qui devrait lui être utile pour le prochain mariage royal : celui de sa fille aînée Beatrice avec l'Italien Edoardo Mapelli Mozzi, prévu pour l'année 2020.

Marine Corviole

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image