Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Sébastien Chabal : Le journaliste qu'il a massacré revient à la charge !

9 photos
Lancer le diaporama
Sébastien Chabal a accepté de laisser au journaliste de 20 Minutes qu'il avait massacré en 2009 une chance de prendre sa revanche. Enfin, une chance...

Si vous ne vous en souvenez pas, lui s'en souvient manifestement très bien : le journaliste du quotidien 20 Minutes qui, l'an dernier, avait eu l'impudence de défier Sébastien Chabal sur le pré, à ses risques et périls, veut sa revanche.

Il avait pourtant dû sérieusement payer de sa personne pour éprouver la solidité de son concept "d'interview-plaquage", à une période où le Chabalosaure s'occupait de faire une petite mise au point. C'était courageux, et, au vu des images (réservées à un public averti), ça a dû laisser des traces. Comment donc xpliquer qu'il en redemande ? Plusieurs options sont envisageables :

1) Il a une mémoire de poisson rouge, et/ou une capacité de régénération digne de Claire Benett dans Heroes.
Etant donné que le garçon semble plutôt inspiré et intelligent, on élimine le poisson ; quant au don surnaturel, eh, oh, ça va bien ou quoi ? On n'est pas à la télé, là ! Le journalisme dit "de terrain", c'est la vraie vie !

2) Il a depuis souscrit à la Smatis, la mutuelle dont Chabal vante les mérites depuis quelques mois. Malin : comme ça, en cas de dommages corporels légers, il sera épaulé dans ses dépenses de santé ; et si les choses vont trop loin, il pourra accuser le rugbyman de nuire à son partenaire !
Jouer au vicelard avec un troisième ligne qui a des surnoms aussi doux que de la toile émeri, pas un bon plan.

3) Il a acheté des copains mercenaires un peu insensés, une panoplie de vrai guerrier de l'Ovalie, et il se sent invincible.
Ben voilà, nous y sommes.

Sauf que cela ne suffira probablement pas, comme le laisse présager la bande-annonce à découvrir ci-dessus...

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel