Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Skyrock en crise : le fondateur veut racheter la radio, la guerre se prépare...

Pierre Bellanger, le fondateur de Skyrock, est retranché dans son bureau depuis le 12 avril et son éviction de la tête de la radio par le Conseil d'administration au profit d'un nouveau directeur général aux pleins pouvoirs : Marc Laufer. Les artistes, les politiques, les auditeurs et salariés de Skyrock se mobilisent et défilent devant la citadelle dédiée au rap, au R'n'B et à la libre antenne. Marc Laufer a pourtant tenu à rassurer : il n'est pas là pour licencier, réduire les coûts et dénaturer l'esprit "Sky", mais pour développer la station.

Pour la première fois, ce jeudi après-midi, Pierre Bellanger sort de son silence. Il donnait une conférence de presse depuis son bureau refuge, qu'il ne quittera pas tant que durera la crise avec l'actionnaire principal de Skyrock. Axa Private Equity détient 70% des parts de la radio, Bellanger détenant les 30% restants.

"On a beaucoup dit que cette crise serait née d'un désaccord entre actionnaires concernant la vente de Skyrock, que je serais moi-même dans ce processus de vente, etc... Que les choses soient très claires, je n'ai jamais souhaité ni même envisagé de me désengager de Skyrock", a lancé Pierre Bellanger d'entrée de jeu en conférence de presse. La radio est pourtant en vente. Sa solution ? Racheter l'intégralité du groupe grâce à la venue de nouveaux investisseurs et ainsi faire perdurer l'esprit Skyrock. La station est en effet à vendre depuis le mois de décembre.

Devant les journalistes, entassés dans son bureau, Pierre Bellanger s'est expliqué sur de nombreux points. Concernant son éviction : "Par mon parcours, mes responsabilités, je suis le garant du développement, de la ligne éditoriale, de l'esprit, de l'indépendance qui singularisent Skyrock et qui sont au coeur du pacte de confiance que nous avons depuis des années avec la jeune génération."

Sur les motivations d'Axa Private Equity : "Je sais bien que l'on entend depuis quelques heures un discours rassurant, que rien change, que tout va continuer, alors pourquoi changer ? (...) C'est là qu'arrive la décision du conseil d'administration me concernant (...) En m'écartant brutalement, c'est donc bien à ce pacte de confiance que l'on s'attaque et que l'on démantèle, alors pourquoi si la situation est formidable ? C'est pour permettre la vente à la découpe de Skyrock."

Sur la mobilisation : "[La vente à la découpe de Skyrock] c'est là tout ce nous refusons, et c'est le sens de notre mobilisation. Ce n'est pas une humeur, une émotion qui passera, c'est une détermination sans faille."

Pierre Bellanger termine son discours par des remerciements chaleureux pour ceux qui lui ont témoigné du soutien et c'est extrêmement ému qu'il conclut : "Dans cette épreuve, j'ai été bouleversé par ma grande famille, c'est l'équipe de Skyrock, avec laquelle depuis des années nous faisons vivre cette extraordinaire aventure et qui, par ses actes de résistance, va sauver Skyrock."

Une question : combien de temps Pierre Bellanger va-t-il devoir rester dans son bureau ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Zoë Kravitz recasée avec une femme après son divorce ? Sa photo avec Taylour Paige interroge
Zoë Kravitz recasée avec une femme après son divorce ? Sa photo avec Taylour Paige interroge
Le prince Andrew accusé d'abus sexuels : 7 millions de dollars pour passer au détecteur de mensonge...
Le prince Andrew accusé d'abus sexuels : 7 millions de dollars pour passer au détecteur de mensonge...
Ingrid Chauvin prête à arrêter sa carrière pour son fils Tom : "Je m'organise autour de lui"
Ingrid Chauvin prête à arrêter sa carrière pour son fils Tom : "Je m'organise autour de lui"
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image