Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Stromae raconte comment il a appris la mort de son père, massacré au Rwanda

Stromae raconte comment il a appris la mort de son père, massacré au Rwanda
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Stromae - People à la sortie du défilé de mode "Louis Vuitton", collection prêt-à-porter automne-hiver 2015/2016, à Paris. Le 11 mars 2015.
13 photos
Lancer le diaporama
Stromae - People à la sortie du défilé de mode "Louis Vuitton", collection prêt-à-porter automne-hiver 2015/2016, à Paris. Le 11 mars 2015.
De son père, le chanteur ne garde que quelques rares souvenirs puisqu'il est mort quand il n'avait que 9 ans. Pierre Rutare, le papa de Stromae, a été tué comme des milliers d'autres lors du génocide rwandais en 1994. Pourtant, l'artiste n'a appris son décès qu'au bout de trois ans...

Dans un très long portrait que dresse le magazine L'Express, on en apprend un peu plus sur la manière dont Stromae a découvert la mort de son père, qu'il ne voyait que très peu en raison de la double vie que celui-ci menait entre la Belgique et le Rwanda. Alors à peine sorti de l'enfance, l'artiste en devenir n'a pas versé une larme...

Dans les pages du magazine, on remonte à avril 1994, période à laquelle Stromae remarque que "les conversations s'arrêtent quand il entre dans une pièce" et que les sanglots, les yeux mouillés, se posent dans les voix et sur les visages de ses proches. Sur le moment, alors qu'il n'a que 9 ans, personne ne l'informe que son père Pierre Rutare est mort au Rwanda, massacré "comme 800 000 autres Tutsi" après avoir été "emmené par les hommes de la garde présidentielle". Finalement, il finira par poser lui-même la question... trois ans plus tard ! "'Il est mort ?' 'Oui !' (...) Je l'avais un peu deviné. Alors, je n'ai pas pleuré. Peut-être que je m'étais préparé, barricadé. Il n'empêche : ce papa qu'on n'a pas vu petit, on ne pourra pas, plus tard, rattraper le temps perdu avec lui. C'est cela, le deuil", confie-t-il.

Stromae, qui avait eu des mots assez durs sur ce père absent et mari infidèle qui lui a inspiré son énorme tube Papaoutai, est tout de même parti sur ses traces (et sur celles de sa propre histoire) lors d'une tournée en Afrique d'où il a été rapatrié d'urgence pour problèmes de santé. Aujourd'hui, l'artiste de 33 ans qui s'apprête lui-même à devenir papa, dit toutefois ne pas être en mesure d'écrire une chanson sur le génocide. "Corneille, lui, peut le faire, parce qu'il a vraiment vécu ce drame. Ce serait mentir de dire que moi j'ai souffert avec mes frères africains", précise-t-il.

Thomas Montet

Le portrait de Stromae est à retrouver dans L'Express, en kiosques le 2 mai 2018.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image