Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Tarek Benattia : Son retour difficile à la réalité après Allô Nabilla

13 photos
Lancer le diaporama
Tarek Benattia des "Anges 8" en interview En toute intimité avec Sam Zirah
Le candidat de NRJ12 n'a pas toujours été aussi sûr de lui.

Tarek Benattia n'avait que 15 ans quand il a tourné la première saison d'Allô Nabilla (NRJ12). Une émission qui l'a fait connaître du grand public et grâce à laquelle il s'est attiré la sympathie de nombreuses personnes. En toute logique donc, après la diffusion du programme – qui mettait en scène Nabilla Benattia et certains de ses proches –, le beau brun était sollicité par pas mal de monde dans la rue. Une situation qu'il a d'abord eu beaucoup de mal à vivre.

"Au début, ça n'a pas été facile. Se faire reconnaître dans la rue à 15 ans et se faire sauter dessus... J'étais timide, j'avais peur des gens, je les esquivais un peu", a confié le candidat des Anges 8 lors de son interview En toute intimité avec Sam Zirah. Heureusement, Tarek Benattia était entouré des bonnes personnes et il a réussi à briser sa carapace au fil du temps.

L'ancien ennemi de Thomas Vergara a tout de même avoué que ses "fans" ne sont pas ceux qui l'ont le plus mis dans tous ses états. En effet, c'est pendant sa scolarité que Tarek a dû faire un véritable travail sur lui-même, après la surmédiatisation de sa soeur Nabilla dans Les Anges 5. La tâche n'a pas toujours été aisée : "Les gens ne venaient pas me dire les choses en face. (...) Et comme je suis une personne un peu impulsive, à chaque fois qu'on parlait mal de ma soeur, je me bagarrais. (...) Quand ça devient trop persécutant... J'ai des limites."

Aujourd'hui encore, Tarek fait tout pour protéger la future star de la série Aïcha et a assuré qu'il n'était pas lassé qu'on l'associe souvent à sa soeur, bien qu'il aimerait se défaire de l'étiquette de "frère de" : "Je n'en ai pas ras le bol, parce que ça a été un choix d'apparaître avec ma famille. C'est ma soeur, je l'aime beaucoup."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel