Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

The Revenant : Un acteur clashe violemment le film !

Favori pour les Oscars 2016, le long métrage d'Alejandro González Iñárritu fait l'unanimité. Enfin, presque...

Après avoir vu The Revenant, les superlatifs ne manquent pour qualifier ce petit bijou cinématographique signée Alejandro González Iñárritu (Babel, Birdman...). À croire qu'il n'existe aucune voix discordante. Jusqu'à ce qu'un acteur canadien ne sorte de son silence et clashe le film nommé à 12 Oscars.

Roy Dupuis, c'est son nom, avait été approché pour tenir le rôle de Toussaint, un trappeur français de l'Ouest canadien. "J'avais demandé à lire le scénario avant de faire mon choix. Ils n'ont pas voulu, alors j'ai refusé de participer au tournage", a-t-il déclaré au Huffington Post. C'est finalement l'acteur français Fabrice Adde qui a obtenu le rôle.

Iñárritu a "préféré insulter l'histoire"

Mais pour Roy Dupuis, l'histoire ne s'arrête pas à un simple refus. Pour lui, le réalisateur mexicain a insulté le peuple canadien. "On les voit à peine pendant le film, mais quand on les voit, c'est pour les montrer comme d'affreux barbares. Ce sont les Canadiens français qui violent, qui pendent et qui possèdent les esclaves sexuelles", a noté Dupuis, ulcéré, qui dit avoir "bien fait" de ne pas s'impliquer "dans une oeuvre pareille". "Quand j'ai réalisé la façon dont les trappeurs français sont traités, j'ai trouvé cela tout simplement insupportable. Ils ont le pire des rôles!", déplore le comédien qui poursuit, pointant du doigt les incohérences historiques.

"Au niveau de la trame, il arrive des événements qui n'ont tout simplement pas de bon sens ! J'espère qu'il ne gagnera pas l'Oscar du meilleur scénario car le récit, c'est un peu n'importe quoi. Il n'y a aucune crédibilité dans cette histoire de vengeance", assure l'intéressé, que l'on a notamment pu voir dans L'Instinct de mort et Mémoires affectives. Il explique : "Les Français sont arrivés avec la mission de faire des alliances avec les premières nations. Je ne dis pas qu'il n'y avait pas des brutes parmi les Français, mais la plupart d'entre eux ont épousé des Amérindiennes. Ils ont fondé des familles, ce qui a créé un peuple métissé nommé les Canadiens français, et voilà qu'Iñárritu les met en scène en train de trucider les autochtones... C'est complètement stupide ! Pourquoi donc le cinéaste n'a-t-il pas montré les meurtres commis par les Américains ? Sans doute pour ne pas les choquer ou les blesser, il a préféré insulter l'histoire."

L'ours qui n'en était pas un

Pendant ce temps-là, The Revenant continue de séduire les spectateurs, notamment aux Etats-Unis où il a pris la tête du box-office devant Star Wars - Le Réveil de la force. Une véritable expérience de cinéma qui a largement séduit. En ligne de mire, une des scènes chocs du film impliquant Leonardo DiCaprio aux prises avec un ours massif. La séquence, proprement ahurissante, avait même fait l'objet d'un buzz selon lequel DiCaprio aurait été abusé par la bête. Ce qui était bien évidemment faux, même si l'acteur américain a avoué avoir pris tous les risques.

Toujours est-il que, depuis, le mystère a été élucidé sur ce fameux ours qui était en vérité un homme, grimé en ours grâce à la magie de la motion capture. Il s'agit du cascadeur Glenn Ennis, qui n'est autre que la doublure du rugueux Jason Momoa (qui joue dans Game of Thrones). C'est d'ailleurs ce dernier qui a vendu la mèche sur Instagram en postant une photo d'Ennis en... ours bleu !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel