Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Top Chef 2021 : Pierre éliminé et "fracassé" en off, les coulisses de sa blessure (EXCLU)

19 photos
Voir 19 photos
Après quatre semaines de compétition, c'est Pierre Chomet qui est éliminé de "Top Chef 2021" mercredi 3 mars sur M6. Le jeune chef de 30 ans dresse le bilan de son aventure en exclusivité pour "Purepeople.com" et raconte avoir été blessé en off lors de la dernière chance, son ultime épreuve.

Déception pour les téléspectateurs de Top Chef 2021. Mercredi 3 mars, à l'issue du quatrième épisode de cette douzième saison, Pierre Chomet a été éliminé. Il était l'une des fortes têtes du programme et beaucoup le voyaient déjà finaliste. Mais rien n'est joué dans le célèbre concours culinaire de M6. Pour Purepeople.com, le jeune chef de 30 ans se livre sur son expérience. Son élimination surprise, les critiques des chefs, sa blessure lors de la dernière chance, la nature de la relation entre ses camarades Pauline et Baptiste... Pierre Chomet dit tout.

Que s'est-il passé lors de l'épreuve ?

J'avais peur d'aller en dernière chance, j'étais un peu stressé et je me suis loupé. Et merci, au revoir, ça a payé cash. Je suis dégoûté et très déçu de moi-même parce que tout se passait bien dans l'émission, je me sentais bien. J'allais monter en puissance parce que c'est un vrai diesel, c'était magnifique. Mais voilà, dernière chance catastrophique. Je suis très énervé contre moi-même, j'avais envie que ça continue... Donc en conclusion, je suis très déçu de moi parce que j'aurais voulu montrer beaucoup plus.

Les chefs estiment que votre assiette n'est "pas complètement aboutie, timide" et notent des "fautes techniques"... Comment prenez-vous ces critiques ?

Je les comprends complètement. C'est une assiette que je n'avais jamais faite. Parfois on peut essayer de se préparer un peu, mais là en dernière chance c'est vraiment la surprise. J'ai peut-être voulu trop faire de choses en une heure. Ce n'était pas abouti, il manquait de la finesse, un joli dressage... En fait, c'est une assiette loupée. Et à Top Chef, on n'a pas vraiment le droit de se louper. Je suis d'accord avec ce qu'ont dit les chefs.

Vous dites que vous vous êtes "fracassé le front" durant l'épreuve et vous avez une petite égratignure à l'écran. Que s'est-il passé ?

C'est stressant une dernière chance. Moi j'étais tellement chaud patate, à bloc, dans le speed etc. Mais à un moment, quand je me suis baissé pour regarder mon siphon dans la porte du frigo, je me suis pris la poignée de la petite porte du congélateur. Et en fait j'ai compris que je saignais. Donc frigo 1, Pierrot 0, tu rentres à la maison, c'est terminé (rires) ! Ce n'était pas le bon jour pour moi, je crois.

Avez-vous gardé contact avec le chef Paul Pairet ?

Oui, on s'envoie des messages de temps en temps. On s'est aussi appelé récemment. Je suis très content de garder contact avec Paul Pairet. Et j'échange aussi avec les autres chefs Philippe Etchebest, Hélène Darroze et Michel Sarran.

Comment avez-vous vécu cette première expérience télé ?

Superbe, magique mais trop court, en quelques mots ! C'était magnifique du point de vue personnel comme professionnel avec les rencontres, les chefs invités, les épreuves. Ça permet de s'exprimer. Après, c'est un peu les montagnes russes des émotions ce concours. Une victoire et le lendemain une grosse claque. C'est difficile, il y a parfois de grosses larmes de déception. Ce n'est pas du bluff !

Êtes-vous prêt à retenter une émission ?

Pourquoi pas ! Je ne sais pas ce qu'il y a d'autre en ce moment. Après pour moi Top Chef reste le concours d'excellence. Je ne veux pas devenir une bête de foire (rires) ! Mais ça m'a plu, je n'ai pas été gêné par les caméras même si on ne le voit pas toujours. Je me suis senti à l'aise.

Qu'ont pensé vos proches de votre passage dans Top Chef ?

Ma famille, mes copains sont très très fiers. C'est la première fois qu'ils voient ce que je fais vraiment au quotidien. Ils ont bien rigolé aussi. Ceux qui me connaissent très bien voient quand je suis stressé. Et parfois quand je me vois je trouve que je fais des têtes bizarres, eux me disent que je fais souvent ces têtes-là (rires) !

Vos deux camarades de brigade Pauline et Baptiste semblent très complices et les internautes s'amusent d'un éventuel couple naissant...

Je n'ai absolument rien à dire là-dessus, il faudrait leur demander à eux (rires). En tout cas, on s'aimait bien tous les trois. Concernant leur supposée relation, je ne suis au courant de rien, je n'ai rien vu, rien entendu. Ce ne sont que des rumeurs, je pense.

Vous connaissiez déjà Bruno avant le tournage, comment cela se fait-il ?

Avec Bruno, on avait bossé ensemble au Bristol, de loin. Lui était au 3 étoiles tout de suite, moi à la brasserie d'abord avant de monter au 3 étoiles. Il était aux garnitures et moi aux entrées froides. On se connaissait vite fait, ça faisait huit ans qu'on ne s'était pas vu. On n'avait même pas le numéro de l'autre, on se connaissait vraiment de vue. Et puis on a découvert à l'hôtel qu'on participait tous les deux à Top Chef.

Quels sont vos projets ?

J'aimerais ouvrir mon restaurant avec ma femme Cristina en France, le plus rapidement possible donc soit cette année soit en début d'année prochaine. On voudrait faire de la cuisine française twistée avec une touche asiatique et un peu latina, légèrement où on mange très bien.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image