Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

TPMP : Maître Gims, accusé d'avoir fait un énorme caprice, répond !

7 photos
Lancer le diaporama
L'artiste a donné sa version des faits...

Maître Gims n'entend pas voir son nom traîné dans la boue sans réagir.

Accusé d'avoir fait faux bond au festival des Près-Saint-Jean au motif qu'il aurait refusé de le faire venir en jet privé jusqu'aux arènes d'Alès le 9 juillet prochain, le rappeur et chanteur de 30 ans a donné sa version des faits lors de son passage dans Touche pas à mon poste (C8) mercredi 26 avril 2017 face à Cyril Hanouna.

"Je devais aller faire un festival, c'était une option, il n'y avait rien de validé, rien de tamponné, signé. On s'était dit 'Ouais, pourquoi pas, c'est une bonne date, on peut en parler'. C'était une option mais qui n'a pas été maintenue au final", a commencé à expliquer l'artiste. Et Gilles Verdez, qui a mené l'enquête de son côté, de poursuivre : "Il n'y avait pas d'engagement ni de contrat. Le problème c'est que le promoteur s'est lancé dans une campagne de promotion et a commencé à vendre des billets ! (...) Il a paniqué et il est même été jusqu'à dire à la production de Maître Gims : 'Mais on est prêt à affréter un jet privé pour qu'il vienne !' Et Maître Gims a répondu 'jet privé ou pas, c'est pas le problème, je suis pris cet été, je peux rien faire.'"

Après avoir acquiescé, Maître Gims a continué : "C'est un souci. Ça a commencé à prendre je pense et du coup il s'est retrouvé dans une situation où voilà il a vendu quelque chose qui n'existe pas (...) ça a tourné et ce n'est pas ça du tout !"

Pour rappel, Brahim Raber, organisateur de l'événement, avait quant à lui annoncé à Objectif Gard : "J'avais accepté la condition de le loger dans un hôtel cinq étoiles sachant qu'il fallait le réserver à Uzès ou Montpellier. Son agent (...) a dit qu'il y avait des complications, que Maître Gims ne voulait plus faire cette date, mais qu'il fallait attendre. Puis il nous a dit que si on louait un jet pour l'emmener depuis la Belgique jusqu'à Alès, ça pourrait le faire... Mais ce n'était pas prévu à la base ! On n'a pas les moyens. Le prix d'un jet, c'est le coût total des actions qu'on mène au centre de loisirs de Raia à l'année."

Des explications à retrouver dès à présent dans notre player vidéo !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image