Un projet "absurde" et "dangereux" menace l'avenir professionnel de Léa Salamé et Nagui : grosse révolte au sein de Radio France
Publié le 22 mai 2024 à 23:23
Par Laïa Dabri | Rédactrice
Laïa Dabri est curieuse. Hors de question pour elle de ne se cantonner qu'à un genre d'émission à la télévision. De Touche pas à mon poste aux Marseillais ou au Journal Télévisé, il n'y a qu'un pas qu'elle n'hésite jamais à franchir. Embarquez dans son univers où même les séries en tout genre ont leur place.
Un projet de loi fait débat au sein des salariés de Radio France. Ainsi, ce mercredi 22 mai 2024, une tribune a été dévoilée dans "Le Monde" et parmi les signataires, on retrouve Léa Salamé ou encore Nagui.
Un projet "absurde" et "dangereux" menace l'avenir professionnel de Léa Salamé et Nagui : grosse révolte au sein de Radio France
Plusieurs salariés de Radio France montent au créneau
Léa Salamé au photocall pour la conférence de presse de rentrée de France TV à la Grande Halle de la Villette à Paris, France. © Coadic Guirec/Bestimage Léa Salamé, Nagui ou encore Nicolas Demorand font partie des signataires d'une tribune
Nagui - Les personnalités se mobilisent lors de la 37ème édition du Téléthon sur le plateau de France 2, avec pour parrain Vianney. Le 8 décembre 2023. © Coadic Guirec / Bestimage "Ne brisez pas un service public qui marche", peut-on lire
Léa Salamé et Nicolas Demorand - Conférence de presse de rentrée de Radio France à la Maison de la radio à Paris le 30 Aout 2017. © Denis Guignebourg/Bestimage La tribune est signée la veille de l'examen du projet de loi à l'Assemblée nationale
Léa Salamé - 39ème cérémonie des Victoires de la musique à la Seine musicale de Boulogne-Billancourt, France, le 9 février 2024. © Coadic Guirec/Bestimage Les syndicats ont appelé à la grève jeudi et vendredi
Nagui - Les personnalités se mobilisent lors de la 37ème édition du Téléthon sur le plateau de France 2, avec pour parrain Vianney. Cette année, 80,6 millions de dons ont été promis. Le 9 décembre 2023. © Coadic Guirec / Bestimage
La suite après la publicité

Ils sont contre et ont tenu à le faire savoir ! Ce mercredi 22 mai 2024, Le Monde a dévoilé une tribune dans laquelle plus de 1 100 salariés de Radio France - parmi lesquels Léa Salamé, Nagui et Nicolas Demorand - protestent contre le projet de fusion de l'audiovisuel public, qui sera examinée à partir de ce jeudi 23 mai 2024 à l'Assemblée nationale.

Une tribune contre le projet de Rachida Dati

"Nous, journalistes, animateurs, producteurs, chargés de programme, techniciens, réalisateurs, équipes administratives et de production, musiciens, personnel de Radio France, artisans d'une radio de service public dont le rayonnement est unique en Europe, nous refusons la fusion des différentes entreprises de l'audiovisuel public. (Le risque est de voir toujours les mêmes visages, d'entendre toujours les mêmes voix vous délivrer les mêmes contenus recyclés indifféremment à la télé, à la radio et sur le Web. Ajoutez à cela la volonté de déplafonner la publicité sur les antennes de Radio France, et nous verrons les revenus publicitaires dicter nos choix de programmes et nos offres de podcasts", peut-on tout d'abord lire dans Le Monde.

Cela concerne le projet de la ministre de la culture Rachida Dati. Souhaitant "rassembler les forces", elle prévoit une fusion de France Télévisions, Radio France, l'Ina (Institut national de l'audiovisuel) et France Médias Monde (RFI, France 24), au 1er janvier 2026. Un an auparavant aurait lieu une phase transitoire sous la forme d'une holding commune.

Rejetant cette idée, les syndicats de ces sociétés ont appelé à la grève le jeudi 23 mai et vendredi 24 mai. "Il n'est pas trop tard pour empêcher la mise en oeuvre forcée d'un audiovisuel public au rabais. Ne brisez pas un service public qui marche. (...) Il n'est pas trop tard pour empêcher la mise en oeuvre forcée d'un audiovisuel public au rabais", écrivent les signataires.

Des figures emblématiques se révoltent

Léa Salamé, Nicolas Demorand ou encore Nagui jugent ce projet "démagogique, inefficace et dangereux". Les 1 100 salariés se demandent pour quelle raison cette loi est votée "sans concertation" et ont pointé du doigt le fait que "le risque est avant tout démocratique". "Nous craignons pour l'indépendance de vos médias de service public lorsque l'on nommera, pour cette superstructure, un ou une PDG unique, aux pleins pouvoirs", soulignent-ils. Et, après avoir rappelé que "Radio France est une incroyable machine à promouvoir la culture et, mieux, la diversité culturelle", ils ont assuré que la fusion viendrait tout remettre en cause.

"Nous sommes tous très attachés au travail de nos collègues de la télévision publique, avec lesquels certains d'entre nous produisent déjà des contenus au quotidien. Mais nul besoin de nous regrouper", ont-il conclu. Sans manquer de préciser que cinq anciens ministres de la culture "dénoncent l'absurdité de ce projet flou et précipité". Il s'agit de Rima Abdul Malak, Roselyne Bachelot, Renaud Donnedieu de Vabres, Jacques Toubon et Fleur Pellerin.

À propos de
Mots clés
Télé People People France Photo France Télévisions
Suivez nous sur Google News
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
"Vous allez passer une soirée de m*****" : Christophe Dechavanne, grosses tensions avec Léa Salamé ? Il réagit cash play_circle
"Vous allez passer une soirée de m*****" : Christophe Dechavanne, grosses tensions avec Léa Salamé ? Il réagit cash
25 février 2024
"On a eu peur" : Grosse frayeur sur le plateau de la Star Academy... un élément de décor se fracasse, les danseurs en danger
"On a eu peur" : Grosse frayeur sur le plateau de la Star Academy... un élément de décor se fracasse, les danseurs en danger
28 janvier 2024
Les articles similaires
"Je ne m'y attendais pas" : Cyril Féraud quitte Slam après 16 ans pour présenter un autre jeu de France Télévisions !
"Je ne m'y attendais pas" : Cyril Féraud quitte Slam après 16 ans pour présenter un autre jeu de France Télévisions !
27 avril 2024
VIDEO "Personne ne m'a dit au revoir..." : Fabienne Amiach snobée par France 3 après 32 ans de services, elle balance play_circle
VIDEO "Personne ne m'a dit au revoir..." : Fabienne Amiach snobée par France 3 après 32 ans de services, elle balance
30 janvier 2024
Dernières actualités
Dernières news