Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Valérie Lemercier - "J'avais pris un peu le melon..." : ce film culte dont elle garde un souvenir amer

Valérie Lemercier - "J'avais pris un peu le melon..." : ce film culte dont elle garde un souvenir amer
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
10 photos
Fidèle à son franc-parler, l'actrice et réalisatrice Valérie Lemercier s'est confiée avec sincérité au micro de France Culture. Evoquant le cinéma, sa carrière et ses projets, la star est notamment revenue sur un film culte dont elle garde un souvenir amer...

Elle a rendez-vous dans un autre monde, celui qui verra rouvrir les cinémas pour y diffuser Aline, son biopic librement inspiré de la vie de Céline Dion. Pour l'heure, Valérie Lemercier prend son mal en patience. Invitée le 22 février 2021 du podcast À voix nue d'Emilie Aubry sur France Culture, la star a fait quelques confidences.

A 56 ans, Valérie Lemercier affiche une riche carrière marquée par sa présence dans de gros succès au box-office comme le film culte Les Visiteurs, sorti en 1993. Elle y incarnait le personnage de l'amusante bourgeoise Béatrice de Montmirail face à Jean Reno et Christian Clavier. Mais elle n'en garde pas un souvenir exceptionnel... "C'était difficile. Jean-Marie Poiré [le réalisateur] voulait que ce soit bien et il n'était pas content de moi (...) Probablement que j'avais pris un peu le melon d'avoir joué toute seule pendant neuf mois", a-t-elle relaté. L'actrice fait référence à son premier seule en scène, joué au Splendid, puis repris au théâtre du Palais-Royal. Spectacle qui lui a valu un Molière.

Valérie Lemercier, qui avait pourtant déjà tourné sous la direction de Jean-Marie Poiré deux ans plus tôt dans L'Opération Corned-Beef, semble avoir déçu le réalisateur. "Jean-Marie Poiré venait me voir le soir et me disait : 'Qu'est-ce qu'il se passe ? Tu n'es pas drôle (...) Ça n'a pas été facile. Comme ils jouaient des trucs incroyables, moi j'étais la normale du film puisque c'est par des gens normaux qu'on arrive à faire croire qu'il y a quelqu'un qui arrive d'un autre siècle (...) Je ne venais pas d'un autre temps. Je n'étais pas un Jacquouille qui arrive du Moyen-Âge", a-t-elle expliqué. Mais, fort heureusement, l'impression du réalisateur n'était pas la bonne. "J'avais honte de tout ce que j'ai fait dans le film, mais le directeur de production m'a appelée et m'a dit : 'Je viens de voir le film et en fait t'es bien dedans !'", s'est-elle souvenue. Mieux encore : elle reçoit le César de la meilleure actrice dans un second rôle en 1994.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image