Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Victor Troicki : La star de la petite balle jaune pète les plombs en plein match

5 photos
Lancer le diaporama

Il fut un temps où Victor Troicki tutoyait le Top 10 mondial. Désormais, le Serbe pointe au-delà de la 40e place et semble avoir bien du mal à retrouver son niveau. Entre colère et frustration, le joueur de tennis a livré une scène des plus improbables lors du Masters 1000 de Rome ce 15 mai...

Alors qu'il était opposé au jeune prodige letton Ernests Gulbis, Victor Troicki a totalement perdu les pédales, s'en prenant à l'arbitre durant cinq bonnes minutes, menaçant de déclarer forfait, haranguant la foule clairsemée et faisant preuve d'un niveau d'énervement assez impressionnant à ce niveau de compétition.

En cause ? Une balle annoncée faute dans le premier jeu du deuxième set, après qu'il a cédé le premier set 6-1. Un point qui donnait le jeu à son adversaire, qui regagnait sa chaise quand Victor Troicki demanda à l'arbitre d'aller vérifier la marque, pensant que sa balle était jaune. L'arbitre Cédric Mourier s'exécute alors, et confirme sa première décision, au grand désarroi de notre Serbe, qui est lui persuadé que sa balle est bonne. Durant de longues minutes, Victor Troicki va contester la décision de l'arbitre, lui expliquant qu'il sait qu'il a tort, menaçant de quitter le court s'il ne change pas. De longs échanges durant lesquels Cédric Mourir garde son calme, quand Victor Troicki perd tout sens commun, allant même jusqu'à se saisir d'une caméra afin de faire sa preuve par l'image. Le tout, sans jamais insulter l'arbitre, contrairement à une certaine Serena Williams qui s'était vue infliger une grosse amende après ses insultes envers un arbitre.

Manque de bol tout de même, l'arbitre ne reviendra pas sur sa décision, allant jusqu'à infliger un avertissement au mécontent pour le calmer. Victor Troicki finira par s'incliner 6-1, 6-1... Quant à Ernests Gulbis, il observa toute la scène, tranquillement assis sur son banc. Un bon spectacle en somme.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image